réunion
info locale

L’ARS Océan Indien prend la menace zika très au sérieux

santé
moustiques tigres
A gauche l'aedes aegypti responsable de la dengue au Brésil et à droite l'aedes albopictus, responsable de la dengue et du chikungunya à La Réunion. ©D.R
L’Agence de Santé Régionale Océan Indien surveille l’évolution de l’épidémie zika aux Antilles françaises. Les échanges avec ces départements d’outre-mer sont réguliers. Un voyageur infecté peut importer le virus dans  l’île d’où une vigilance accrue…
Le zika, épidémie qui frappe les Antilles françaises après avoir touché la Polynésie, est transporté par le moustique aedes, tristement célèbre à La Réunion. Il est également le vecteur du chikungunya ou de la dengue. Tout le monde a encore en mémoire, les ravages du « chik » et, une épidémie de dengue menace. Trois malades ont été diagnostiqués à Saint-Joseph.
Le zika s’apparente à ces deux fléaux. Il ressemble au début, à une « mauvaise » grippe, puis s’intensifie. Maux de têtes, de ventre, douleurs articulaires et apparitions de signes cutanés (de petits boutons rouges très irritants) sont les symptômes visibles. Ce virus, comme le chikungunya, a un impact sur le système nerveux et neuronal. En Colombie où l’épidémie de zika fait des ravages, le gouvernement vient de demander aux couples d’éviter d’avoir un enfant en ce moment. Cette maladie peut provoquer des dégâts irréversibles sur les fœtus.
 
Pas de vaccin contre le zika
 
Il n’existe pas de vaccin contre le zika. Comme le chikungunya, il peut être fatal pour les personnes âgées, ou les malades très affaiblis.
Compte tenu de ces différents éléments, l’ARS OI a sensibilisé ses médecins sentinelles afin d’être prévenue à la moindre détection.
Comme pour le chikungunya, la meilleure prévention consiste donc, à éliminer tous les points d’eau permettant aux moustiques de se multiplier. En cas de prolifération de l’insecte, les propriétaires ne doivent pas hésiter à faire appel à une société pour traiter leur terrain.
Pour prévenir également l'apparition d'une épidémie à La Réunion, l'ARS OI a sensibilisé ses médecins sentinelles. Le moindre doute, le premier signe d'une infection possible doit être signalé afin d'enrayer le plus rapidement possible le développement de la maladie. Les échanges avec les département des Antilles se sont multipliés au fil des ans d'où l'inquiétude de l'Agence de Santé.   
 
Le zika vient d’Afrique
 
Pour mémoire, le zika est arbovirus, comme le chikungunya ou la dengue. Il est apparu en Afrique. La première épidémie en dehors de son continent d’origine est répertoriée en 2007 en Micronésie d’où elle s’étend dans le Pacifique. En 2013, le zika touche 55 000 Polynésiens. Deux ans plus tard, il est diagnostiqué au Brésil, pays voisin de la Guyane française…
Aujourd’hui, la Guyane, la Guadeloupe et la Martinique sont touchées. L’institut de veille sanitaire de ces trois départements a relevé que ces transmissions sont désormais autochtones. En clair, les moustiques locaux sont infectés…

Www.ars.Ocean-Indien.san...5 Point Sur Zika 01 by Réunion 1ère Web



Publicité