Dijon : Jean-Bernard Turpin jugé pour avoir tué son épouse de 23 coups de couteau

justice
Béatrice Bardel-Turpin
©Copainsdavant
Le Réunionnais, Jean-Bernard Turpin, 40 ans, est jugé, depuis hier, par la cour d’assises de Dijon pour le meurtre de son épouse. Novembre 2013, ivre, il avait tué Béatrice, sa compagne, en la frappant avec un couteau de cuisine à 23 reprises.
L’alcool est une fois de plus au cœur de ce procès d’assises qui s’est ouvert ce mercredi 20 Janvier 2016. Sur le banc des accusés, Jean-Bernard Turpin, 40 ans, petite lunettes sur le nez, cheveux bruns, gominés. L’ancien chauffeur livreur est toujours incapable d’expliquer son geste.
Ce père de deux enfants d’une précédente union, est décrit comme une personne gentille, serviable, presque effacée quand il est à jeun. En revanche, quand il s’adonne à la boisson, sa personnalité change. Il a d’ailleurs déjà été condamné par la justice pour des violences conjugales sur son ex-femme.
 
Un père alcoolique, violent et criminel
 
Dans la nuit du 16 au 17 Novembre 2013, l’alcool a coulé à flot dans le petit pavillon  de Quetigny en banlieue de Dijon. Pour une raison inconnue, au fil des verres et des heures Jean-Bernard et Béatrice finissent par se disputer.
Pourquoi ? Même l’accusé est incapable de répondre à cette question.
C’est en fait l’histoire tragique d’un couple qui se noie dans le pastis et la bière.
Jean-Bernard Turpin est originaire de La Réunion. Il est arrivé enfant dans la région. Sa mère avait fuit les coups de son mari. Le père du meurtrier présumé, alcoolique, violent qui avait tué l’un de ses bébés, un soir d’ivresse nous apprend France Bleu Bourgogne.
 
Pour ce meurtre, Jean-Bernard Turpin encourt 30 ans de réclusion criminelle.