La Bretagne, un quartier de Saint-Denis sensible au « bio »

écologie
20160121 Creche
©Reunion1ere
Comment l’ouverture d’une crèche défendant les valeurs de l’écologie a changé le visage de La Bretagne.

Tout est parti de l’installation d’une crèche écolo en 2006 dans ce quartier dans les hauts de Sainte-Clotilde.
Deux autres micro-crèches bio climatiques se sont installées depuis, dans le même esprit : donner une éducation aux enfants dès le plus jeune âge au cœur de l’écologie.
La structure qui gère ces crèches pas comme les autres, l’ECSPER (Eveil Culturel Structure Petite Enfance Réunion) compte aujourd’hui 20 salariés et accueille 50 enfants. Tout est fait pour que l'environnement de l'enfant soit le plus "écologique possible", du jouet éducatif qu'il a sa disposition, à la nourriture servie à la cantine.
L'accent est mis sur le produit bio.
 
Des petits aux plus grands
 
Les parents sont naturellement sensibilisés à la façon dont sont accueillis leurs enfants.
Du coup l’implantation de ces micro-crèches a influencé tout le quartier.
Des  commerces se sont installés pour proposer les produits bio que recherche cette clientèle.
C’est à la Bretagne que les parents peuvent trouver les jouets en bois et en fibres naturelles sans risque pour la santé des tout petits.
Ils sont aussi très sensibles à la nourriture de leurs enfants. Ils recherchent naturellement pour la maison les produits biologiques qui sont servis quotidiennement à la cantine des trois crèches de la Bretagne.
 
En images avec Rahabia Issa et Rodolfo Ozan