réunion
info locale

Saint-Denis : le gérant de Nickel-V.O condamné à 5 ans de prison

justice
Voiture saisie
©Réunion 1ère
Mohamed-Hanif Nourmamod-Tahora, 55 ans, ex-gérant de Nickel-V.O a été condamné à 5 ans de prison dont trois ferme. Le prévenu vendait des voitures d’occasion en se jouant des règles de ce commerce et du fisc…
En 3 ans, de 2012 à 2015, le gérant de Nickel-V.O aurait vendu 425 véhicules d’occasion et soustrait pour 2 millions d’Euros au fisc. Le « commerçant » entreposait ses voitures dans les rues et les parkings voisins du tribunal de grande instance de Saint-Denis.
 
Ce trafic juteux a été démantelé en Avril 2015. Le 21 au matin, des dépanneuses emportent 20 voitures stationnées dans le secteur de Champ-Fleuri. Dans le même temps, les inspecteurs de la brigade financière de la Sûreté départementale interpellent le gérant, son fils et des employés de Nickel-V.O.
 
Prison ferme, révocation du sursis et interdiction de gérer
 
Un peu moins d’un an après ces faits, Mohamed-Hanif Nourmamod-Tahora était face à ses victimes. Malgré les interventions répétées de ses avocats, le prévenu a eu toutes les peines du monde à se justifier. Comment expliquer l’absence de carte grise, la vente d'une voiture et la livraison d'une autre, le silence téléphonique quand le véhicule vendu tombe en panne le lendemain de sa livraison, les contrôles techniques trafiqués… La liste des griefs est interminable, anecdotique ou d’une extrême gravité, sans oublier l’escroquerie vis-à-vis des services fiscaux.
Le prévenu connaissait du monde…
Les soutiens étaient absents quand le jugement est tombé, ce mardi 16 Février 2016, en fin de journée.
 
 
  • Mohamed-Hanif Nourmamod-Tahora a été condambné à 5 ans de prison, dont trois ferme. Il devra s’acquitter de 30 000 euros d’amende et verser 38 000 euros à ses victimes. Par ailleurs, les juges ont prononcé la révocation du sursis d’une condamnation à 32 mois de prison et l’interdiction pour le prévenu de gérer dans l’avenir.
Publicité