publicité

Les trois alpinistes morts dans le Massif du Mont-Blanc sont des Réunionnais

Les trois alpinistes morts jeudi matin dans le massif du Mont-Blanc (Haute-Savoie) au niveau des dômes de Miage vivaient à La Réunion depuis une dizaine d'années. Il s'agissait, selon la préfecture, d'un groupe d'amateurs non encadrés par un guide professionnel.

© France Info
© France Info
  • Par Elyas Akhoun
  • Publié le , mis à jour le
Une 4ème personne, la compagne d'une des victimes devrait être auditionnée dans les prochaines heures selon la préfecture de Haute-Savoie. La femme dont l'identité n'a pas encore filtré n'était pas dans la cordée et les attendait au refuge des Conscrits. 

Les 3 alpinistes décédés étaient âgés respectivement de 55, 56 et 57 ans. Ils étaient en vacances dans la région savoyarde depuis le 27 juillet. Ils enchaînaient les randonnées et les balades depuis leur arrivée. Ils vivaient et travaillaient à La Réunion depuis au moins 8 ans. 

Le drame s'est déroulé à plus de 3 600 mètres d'altitude. Selon les premiers éléments de l'enquête et France Bleu Savoie, l'un des alpinistes aurait glissé dans la descente des dômes de Miage, puis chuté dans une crevasse et entraîné les deux autres.
 
© Vimeo
© Vimeo

Les dômes de Miage comptent six sommets sur une arrête longue de trois kilomètres. C'est un secteur réputé pour débuter l'alpinisme. C'est aussi une grande classique des courses de neige. 

La préfecture de Haute-Savoie que nous avons pu joindre précise que cet accident mortel serait probablement lié à une faute technique. Le PGHM (peloton de gendarmerie de Haute-Montagne) parle lui de dévissage. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play