A l'approche des législatives, les investitures "Les Républicains" confirment la division de la droite à La Réunion

élections
Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre.
Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre. ©Imaz Press
La Commission Nationale d’Investiture Les Républicains s’est tenue à Paris, mardi 22 février. Les décisions prises confirment la division de la droite à La Réunion. Jean-Jacques Morel n'a pas été investi. Explications.

A 46 jours du premier tour de l’élection présidentielle, Valérie Pécresse pourrait venir faire campagne à la Réunion le mois prochain. La candidate "Les Républications" dispose déjà des parrainages nécessaires et les instances du parti travaillent déjà sur les élections législatives qui se tiendront en juin.

Les investitures

La commission nationale des investitures s’est penchée, mardi 22 février, sur les candidatures à La Réunion. Il y a des surprises et il semble que la rupture entre les partisans de Didier Robert et ceux de Michel Fontaine ne soit pas terminée.

Jean-Jacques Morel n’est pas investi

A Saint-Denis, dans la première circonscription, Jean-Jacques Morel n’a pas été investi par son parti. Les Républicains ont préféré investir Murielle Sisteron, ancienne cadre des jeunes de l’UMP.

"Les choix du maire de Saint-Pierre n’engagent pas les Dyonisiens" réagit Jean-Jacques Morel, ce mercredi matin. Sauf que Michel Fontaine est président de la fédération Les Républicains de La Réunion et que la décision a été prise, à Paris, par la commission nationale.

Et Nathalie Bassire ?

L’investiture de Nathalie Bassire, députée sortante, choisie par Valérie Pécresse comme oratrice pour sa campagne n’a pas été tranchée hier. Son opposition au très influent André Thien Ah Koon n’y est peut-être pas pour rien.

Ce matin, Nathalie Bassire tient à préciser : "je n'ai pas fait de demande d'investiture". " Ma décision de me représenter n’est pas encore prise", ajoute-t-elle. Nathalie Bassire tient aussi à rappeler "que depuis 2017", elle siège "comme députée apparentée LR". "Parce que je veux rassembler au-delà de la droite, parce que je veux rester libre de mes positions", ajoute-t-elle.

Les autres investitures

Dans l’Est, la décision n’a pas été prise non plus. Le centriste Stéphane Fouassin s’est déclaré candidat, mais on ne sait pas s’il sera soutenu par le parti de Michel Fontaine.

Andrey Fontaine est de nouveau investie pour tenter de conquérir la 2ème circonscription, David Lorion pour conserver son siège dans la 4ème , Nadia Ramassamy dans la 6ème et Jean-Luc Poudroux dans la 7ème malgré son appel à voter Huguette Bello lors des régionales.