publicité

L'actu de la région: les admis au 1er tour du baccalauréat moins nombreux que l'an dernier à Mayotte

Soupe à la grimace pour certains lycéens de terminale à Mayotte, saisie d'héroïne à Maurice et tensions sur le campus de Tana à Madagascar 

Bac Mayotte-résultats © Mayotte la 1ère
© Mayotte la 1ère Bac Mayotte-résultats
  • E.A.
  • Publié le , mis à jour le
Mayotte: Bac 2018-un 1er tour mitigé
La publication des résultats du baccalauréat 2018…Parents et candidats à ce précieux sésame étaient venus hier nombreux dans les lycées. Délivrance pour les uns, second tour pour les autres. Cette année l'académie de Mayotte fait moins bien que les éditions précédentes. Le taux des admis au 1er tour est en baisse. Moins 5 points pour le Bac général. La crise sociale qui a frappé le département en serait l'une des principales causes....La violence en milieu scolaire aussi. Seul le bac professionnel présente des résultats satisfaisants. Regardez le reportage de René Lataste et Attoumani Samba: 
Baccalauréat 2018, seul le bac pro progresse

La publication des résultats du 1er tour a aussi été décalée d'une journée au grand désespoir des parents d'élèves. Un véritable fiasco!  
Les examens de rattrapage eux ne sont pas décalés et commencent dès aujourd'hui dans le 101ème département. 


Maurice: saisie d'héroïne
Selon Défimédia, pas moins de 4,2 kilos d’héroïne, d'une valeur marchande de 1,6 million d'euros ont été saisis hier sur un bateau conteneur, le Maersk Avon, dans le port de l'île Soeur. L’héroïne, qui était répartie dans deux colis, était dissimulée dans la boîte d’un tuyau d’incendie. Le porte-conteneur  revenait de Madagascar. Un des membres d’équipage, d’origine sri lankaise, a été arrêté. Cette opération a été menée par la Customs Anti-Narcotics Section, de la Mauritius Revenue Authority. «Ce navire conteneur était dans le viseur des autorités depuis quelques mois», a expliqué Prabhas Reesaul, Team Leader de la douane du port.
© Défimédia
© Défimédia

Madagascar: les étudiants en colère
Selon la tribune de Madagascar, l'université d'Antananarivo a connu une nouvelle journée de tension. Les étudiants sont descendus dans la rue hier matin. Ils réclament une hausse de 100% de leur bourse d’études. Craignant un éventuel regain de violence, les marchands sur les bords de la route de l’université ont dû fermer leurs commerces. Les forces de l’ordre sont intervenues. Pneus brûlés, jets de pierres et bombes lacrymogènes. Les heurts entre policiers et jeunes n'ont pas fait de blessés. 


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play