publicité

L'actu dans la région : des Suisses et des Français achètent une île des Maldives

"Save the dream Maldives" ! 51 associés, Suisses et Français, viennent d'acheter une île et l'hôtel installé dessus. A Maurice, une femme de 73 ans, vit sur un matelas dans une case insalubre. Aux Seychelles les saisies de drogue augmentent. Les Comores et Mada s'enfoncent dans la crise. 

© Wikimania
© Wikimania
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
C'est un projet hors norme, un défi quasiment invraisemblable dans lequel se sont associés, 51 personnes. Ces Suisses et ces Français ont investi, chacun 40 000 euros pour acheter l'île Rihiveli, l'un des 1 119 îlots qui constituent l'archipel. Cette île n'est pas vierge. Un hôtel y est installé, mais il est en déshérence.
Cette association a, donc, vu le jour suite à l'appel "au secours" des propriétaires des lieux. La fille du Maldivien, le propriétaire, étant mariée à un Français, l'idée un peu folle a séduit des investisseurs de tous les horizons. Le projet a été baptisé "Save the dream Maldives". Parmi les investisseurs, on relève les noms de l'acteur Thierry Lhermite ou de l'animateur de télévision Marc-Olivier Fogiel, nous apprend le site du JDD

Maurice : 73 ans, elle dort sur un matelas posé sur le sol 

Le site defimedia.info s'arrête aujourd'hui dans la case de Dhanwantee Gopee. Cette mère de 6 enfants, aujourd'hui âgée de 73 ans, s'occupe quotidiennement de l'un de ses fils. Âgé de 40 ans, malade, il est totalement dépendant d'elle. En attendant la livraison d'un logement social qui leur a été promis, ils vivent dans une case ouverte à tous les vents et dont le toit, en tôles, n'est plus étanche. La septuagénaire, comme son fils dorment sur un matelas posé à même le sol.
Elle aussi est malade et, en juin dernier, alors qu'elle rentrait de la pharmacie, elle a été mordue aux jambes par des chiens errants. Un portrait émouvant à lire ici...  

Seychelles : 5,6 kg d'héroïne saisis depuis le début de l'année 

La consommation de drogue inquiète les autorités. Difficile pour les forces de l'ordre de cet archipel, qui compte 115 îles granitiques et coralliennes, de contrôler l'ensemble des navires qui circulent dans la zone. Uniquement à Mahé, Praslin et La Digue, sont les trois îles les plus habitées des Seychelles, les policiers et les douaniers ont relevé 300 points noirs pouvant permettre aux trafiquants de passer inaperçus. Certes, les services anti-drogue ont déjà saisi en 2018, 5,6 kilos d'héroïne, mais une récente enquête fait froid dans le dos. Selon le rapport de la « Surveillance biologique et comportementale des consommateurs d'héroïne aux Seychelles de 2017 », 5,6 % de la population, âgée de 15 et plus a consommé de l'héroïne...  
La ministre de l'Intérieur, Macsuzy Mondon a souligné que : "le Bureau de lutte contre les stupéfiants et ses partenaires dans l'océan Indien sont activement engagés pour enquêter et partager des informations sur les activités des trafiquants et revendeurs," note le site seychellesnewsagency.

Comores : les professeurs des lycées n'ont pas été payés depuis le mois de mai 2017

Les lycéens des Comores devaient passer le Bac le 8 juillet 2018, mais les candidats sont livrés, à eux-mêmes, depuis des semaines. Privés de notes et de cours à quelques jours de passer l'examen, ils révisent seuls et tentent d'apprendre les leçons dont ils sont privés, leurs professeurs étant en grève. Certains ont vendu des fruits et des légumes pour récolter quelques fonds afin de payer leurs profs afin de bénéficier de quelques cours. 
Les enseignants expliquent : " Dans ce lycée, nous sommes 133 enseignants, et 78 d’entre nous ont été payés." Il en reste 55, nous ne pouvons pas les sacrifier. Nous nous battons pour la même cause." Les 55 autres attendent d'être payés depuis le mois de mai 2017 ", confie le secrétaire général de l’Intersyndicale des agents de l’éducation, Moussa Mfoungoulie au site lemonde.fr. 
Une situation intenable pour les professeurs, pour les candidats au Bac qui sont les premières victimes de la crise politique qui secoue l'archipel depuis des mois.

Madagascar : l'élection présidentielle devrait se dérouler le 7 novembre (1er tour) et le 19 décembre. (2ème tour)

La Commission nationale électorale indépendante (CENI) vient de fixer les dates de l'élection présidentielle. Elle devrait avoir lieu avant la fin de l'année 2018. Le premier tour est prévu le 7 novembre et le second tour le 19 décembre nous apprend le site madagascar-tribune.com. Ces deux dates qui ont été validées par les principales organisations politiques, ne satisfont pas la plateforme « Hetsika ho an’ny Fanarenana Ifotony », plateforme constituée des petits partis d'opposition ne veulent pas d'un scrutin présidentiel en 2018. Ils viennent de recevoir un soutien de poids en la personne de Marc Ravalomanana, ex-président de la République de 2002 à 2009.   
Les enseignants et les syndicats sont également opposés au choix de la commission. Ils ont refusé de reprendre les cours tant que leurs revendications ne seront pas entendues. Une grève qui pourrait relancer les tensions à Tananarive où les manifestations sur la place du 13 mai peuvent reprendre au si vite qu'elles ont cessé.



 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play