Affaire Mike Brasse : un commissaire de la police mauricienne mis en examen pour avoir aidé le trafiquant d’héroïne

faits divers
Mario Nobin, commissaire des prisons de Maurice
Mario Nobin, l’ancien commissaire de police devenu commissaire des prisons de l'île Maurice, a été arrêté ce mardi 29 novembre dans le cadre de l’affaire Mike Brasse ©Top FM

Mario Nobin, ancien commissaire de police devenu commissaire des prisons de l'île Maurice, a été arrêté ce mardi 29 décembre dans le cadre de l’affaire Mike Brasse, le skipper mauricien arrêté à La Réunion pour trafic d’héroïne. Le policier l’aurait aidé à obtenir un passeport.

Du nouveau dans l’affaire Mike Brasse, ce skipper mauricien condamné à La Réunion à huit ans de prison en février 2018 pour trafic d’héroïne. Les autorités mauriciennes soupçonnent un haut fonctionnaire de police d’avoir aidé le trafiquant en l'aidant à obtenir un passeport temporaire.

On reproche à l’actuel commissaire des prisons de l’île Maurice, Mario Nobin, qui était à l’époque commissaire de police, d’avoir donné des directives au service de l’immigration mauricienne en faveur du trafiquant qui avait été arrêté à La Réunion le 11 novembre 2016 en possession de 42 kilos d’héroïne.

Une première audition il y a quinze jours

De la drogue récupérée par bateau, a priori au large de Madagascar et qui était destinée à Maurice. C’est suite à une avarie que le skipper avait dû s’arrêter à Sainte-Rose à bord de "L’Ilot-Gabriel", aidé par sa maîtresse réunionnaise qui l’avait hébergé chez elle à L’Etang-Salé.

Le 24 novembre dernier, les médias mauriciens annonçaient déjà que le commissaire Mario Nobin devait être auditionné par les enquêteurs du Central Criminal Investigation Department (CCID), la police criminelle mauricienne.

Le commissaire conteste les faits

Comme l’a rapporté L’Express de Maurice, Mario Nobin avait finalement été entendu le 16 décembre dernier. Il avait par la suite été confronté au fonctionnaire du Service de l’Immigration et des Passeports, ce dernier confirmant qu’il avait reçu des ordres du commissaire Nobin pour que Mike Brasse puisse obtenir rapidement son passeport, qui avait été rapporté perdu au poste de police de Grand-Baie en 2016.

"Je ne suis pas intervenu pour que Mike Brasse obtienne un passport. Je n’ai donné aucune instruction ou directive dans cette affaire", avait répondu le commissaire de police qui avait tenté d’obtenir sans succès une injonction de la Cour suprême afin d’échapper à son audition en garde à vue.

Mis en examen pour corruption passive

A l’issue d’un nouvel interrogatoire ce mardi matin, les enquêteurs du CCID ont placé l’intéressé en état d’arrestation. Le commissaire Mario Nobin a ensuite été présenté à la cour du district de Port-Louis où il a été mis en examen pour des faits de "public official using his office for gratification for himself or another person", l’équivalent français de "corruption passive".

Il a ensuite été libéré après avoir versé une caution de 75 000 roupies, soit près de 1 600 euros et il a dû signer également une reconnaissance de dettes de 2 millions de roupies, soit un peu plus de 40 000 euros. Selon les médias mauriciens, Mario Nobin devrait démissionner prochainement de son poste de commissaire des prisons.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live