Affaire des musées régionaux : Didier Robert à nouveau entendu par les gendarmes

justice
Didier Robert est entendu dans l’affaire des Musées Régionaux.
Didier Robert est entendu dans l’affaire des Musées Régionaux. ©IMAZ PRESS
Selon nos informations, le président de Région était une nouvelle fois entendu ce matin dans le cadre de l’affaire des Musées régionaux. Une première audition avait déjà eu lieu en septembre dernier.
Didier Robert a été longuement entendu ce matin par les gendarmes de la Section de recherches dans le cadre de l’enquête préliminaire portant sur les revenus touchés en sa qualité de président de la Société publique locale (SPL) Réunion des Musées régionaux.

Il faut croire que les enquêteurs avaient encore quelques points à éclaircir avec l’élu. Il avait déjà été interrogé une première fois par les gendarmes le 24 septembre dernier, une "audition libre" qui avait duré pas moins de sept heures.

A l’époque, il s’était brièvement exprimé à la sortie de la caserne, en indiquant avoir "répondu aux questions des enquêteurs" et qu’il "était de (son) devoir d’y répondre".
 

Un rapport de la CRC


A la fin de l’année 2018, la Chambre régionale des comptes (CRC) avait publié un rapport sur la gestion et le fonctionnement de la SPL révélant que Didier Robert touchait une rémunération de 6 800 euros nets  mensuels en 2017 et en 2018 "sans autorisation du conseil d’administration" de la SPL.

La haute juridiction s'étonnait aussi que le PDG ait bénéficié d'un salaire augmenté "de 52% par rapport à (celui) de son prédécesseur", et "concomitamment à la décision de mise en oeuvre d'un plan de licenciement économique". Didier Robert avait démissionné de son poste de PDG en décembre 2018, en pleine crise des "gilets jaunes".

C’est désormais au Procureur de la République Eric Tufféry de décider de la suite à donner à cette affaire. Classement du dossier ou procès pour abus de confiance ou détournement de fonds ? Affaire à suivre.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live