L’affaire des Paillotes en BD. Une histoire Corse qui renaît à La Réunion

société
L'affaire des Paillotes
©francetv
L’affaire des paillotes a marqué l’histoire judiciaire Corse dans les années 2000. Une BD paraît ce jeudi 13 Octobre 2016 grâce aux dessins de Daniel Blancou et aux confidences du juge d’instruction officiant en Corse en 1999. Des confidences recueillies à La Réunion.
Patrice Camberou, substitut du procureur général auprès de la cour d’appel de Saint-Denis, était en 1999 un jeune juge d’instruction en Corse. Alors qu’il succédait à son épouse à la tête du cabinet d’instruction au tribunal de grande instance d’Ajaccio, un dossier hors norme atterrit sur son bureau fin Avril 99.
Un restaurant de plage, nommé localement « paillotte », a été incendié dans la nuit du 19 au 20 Avril.
 
« Une affaire de l’Etat, ce n’est pas une affaire d’Etat »
 
Très rapidement, les gendarmes sont montrés du doigt. Six jours plus tard, cinq militaires sont mis en examen et incarcérés. Les investigations n’épargnent pas les autorités. Le colonel de gendarmerie met en cause le préfet. Il affirme avoir agi sous les ordres de Bernard Bonnet qui est finalement placé en détention provisoire le 5 Mai 1999.
L’affaire devient politique. Lionel Jospin, premier ministre déclare à l’assemblée : « c’est une affaire de l’Etat, ce n’est pas une affaire d’Etat ».
Finalement, le dossier est bouclé, l’affaire jugée…

Une BD, un roman de 136 pages
 
17 années sont passées. L’affaire des paillotes reste en mémoire. Le nouvelobs sur son site et dans son édition donne la parole à Patrice Camberou, le juge d’instruction en 1999, François Pottier le journaliste qui a mis en forme l’histoire et Daniel Blancou le dessinateur. Les trois hommes expliquent leur travail, leur but et le choix du média pour livrer ce morceau de l’histoire de France.
Un ouvrage qui devrait intéresser les curieux, les amateurs de BD, mais aussi les passionnés d’affaires judiciaires réelles ou fictives.
Une balade sous le feu Corse chez Futuropolis…
Les Outre-mer en continu
Accéder au live