publicité

Agressé par des chiens errants, il porte plainte contre la Cinor

Le 24 janvier dernier, en faisant son footing, Pierrot Partal est attaqué par une meute de chiens errants. Il porte de nombreuses traces de cette agression sur tout le corps.

Pierrot Partal montre les morsures sur son corps © Michelle Ozoux (Réunion1ère)
© Michelle Ozoux (Réunion1ère) Pierrot Partal montre les morsures sur son corps
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le , mis à jour le
Ce 24 janvier, Pierrot Partal a bien cru  mourir. Alors qu’il se dirige vers la Cascade Niagara. Il est d’abord attaqué par deux roquets  et deux molosses qu’il parvient à garder à distance. 
Mais très vite arrive une véritable meute avec des chiens plus gros et plus féroces. Il doit batailler de longues minutes avec des chiens qui lui infligent de nombreuses blessures. Il parvient à protéger son cou et son visage des morsures.
 
Il doit son salut à l’arrivée d’un cycliste qui l’apercevant par terre, jette des galets sur les chiens qui prennent la fuite.
Les pompiers, prévenus, produiguent les premiers soins, et transportent Pierrrot Partal aux urgences.

Les blessures sur le corps sont en voie de guérison, mais le traumatisme psychologique est toujours là. Il a du mal à trouver le sommeil.
Le gaillard de 95 kilos, se demande ce qui aurait pu arriver à un enfant qui  se serait trouvé dans sa situation.
 
Il porte plainte contre la Cinor qui n’a pas pris les mesures nécessaires pour éradiquer ces chiens errants présents sur le site depuis de plusieurs semaines.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play