Des internautes Réunionnais demandent l'annulation du tournage des Anges de la télé-réalité

faits divers
Hôtel Créolia
Hôtel Créolia, la famille de Joe Bédier agressée ©Géraldine Blandin

Des internautes Réunionnais se disent scandalisés suite à l'agression du maire de Saint-André et de sa famille par des candidats des Anges de la Télé Réalité. Une pétition est en ligne, et demande l'annulation du tournage, et le départ des membres de l'équipe de La Réunion. 

Il n'aura fallu que quelques heures avant que des internautes Réunionnais s'attroupent devant l'hôtel "le Créolia", à Saint-Denis. Pancartes à la main, ils dénoncent l'agression violente qu'a subi le maire de Saint-André, Joé Bédier, et sa famille par des membres de l'équipe des "Anges de la téléréalité". 

Les Réunionnais demandent le départ des Anges
©Géraldine Blandin

"Vous êtes des démons pas des anges" 

Une pétition est actuellement en ligne sur le site Avaaz, qui demande l'annulation du tournage de l'émission de télé-réalité. 

Devant la gravité des actes commis et la colère de la population, il serait irresponsable de maintenir le tournage. Cela serait ressenti comme une provocation et pourrait troubler la paix civile

Extrait de la pétition qui demande le départ des Anges

Une volonté que partage Joé Bédier : "Je demande à ce que ces gens ne restent pas à La Réunion, c'est de la provocation, c'est un manque de respect. Ils ont fait 10 000 kilomètres pour agresser des gens". 

Joe Bédier agressé par les anges
Joe Bédier agressé par les anges ©Géraldine Blandin

Les élus locaux réagissent

La classe politique Réunionnaise est unanime. Des élus, parlementaires et maires demandent le renvoi des Anges de La Réunion. "Ces visiteurs d'un doivent être renvoyés de l'établissement. L'émission de télé-réalité qui devait être enregistrée à La Réunion n'a plus aucune raison d'être. Je demande l'annulation de cette émission", demande le Député Jean-Hugues Ratenon, dans un communiqué.  

Ce qui s’est passé ce midi est inadmissible à tout point de vue. Si cela était le cas, il est obligatoire de demander à leur production le remboursement et surtout que leur émission ne se déroule pas sur notre territoire. De simples excuses ne suffiront pas pour admettre un tel comportement.

Michel Dennemont, Sénateur de La Réunion

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live