Agriculture : Une nouvelle technique de désherbage

agriculture
Mini-pelle pour désherber les champs
Anthony Agathe, planteur de cannes au Guillaume, utilise une mini-pelle pour enlever les mauvaises herbes. ©Alix Catherine
Une micro-pelle pour désherber les champs de cannes. L’engin a été présenté ce mercredi par la Chambre d’agriculture dans les hauts de Saint-Paul. Gain de temps, de main d’œuvre, la machine est aussi un bon compromis à l’utilisation de produits chimiques.

La micro-pelle utilisée dans les travaux de terrassement et de fondation trouve aujourd’hui volontiers sa place dans les champs, les jardins et les espaces verts.

Depuis deux ans, un planteur du Guillaume, dans les hauts de Saint-Paul ne répand plus de produits phytosanitaires pour nettoyer les allées de ses exploitations. L’engin lui a permis de passer d'un désherbage manuel à un travail mécanique plus respectueux de l’environnement.

Regardez le reportage de Réunion la 1ère :

Canne à sucre : une nouvelle technique de désherbage

Anthony Agathe qui produit de la canne sur 14 hectares semble satisfait de sa machine qui arrache les mauvaises herbes, broie les matières végétales tout en tamisant la terre. Une alternative à l'usage de produits phytosanitaires de plus en plus couteux et difficile à importer.

Engrais, commandes en retard

Les agriculteurs pourraient manquer d'engrais dans les prochaines semaines. Les commandes sont en retard selon la chambre verte. 

La guerre en Ukraine a déjà des conséquences sur les importations et le prix de certains composants utiles aux agriculteurs comme l’azote, le phosphate ou la potasse. Kiev et Moscou sont de gros exportateurs d’engrais dans le monde.

La tonne azotée qui coutait en octobre dernier sur le marché européen 600 euros la tonne, a pris deux cents euros de plus selon une consultante du cabinet Agritel,  société qui renseigne la filière agricole sur le risque des prix des matières premières.  

Regardez le reportage de Réunion la 1ère : 

Engrais rares et chers : les agriculteurs doublement impactés