réunion
info locale

Air Austral investit dans 3 appareils A220-300

transports
Air Austral renouvelle sa flotte achat 3 Airbus A220-300 121019
©Precilla Ethève (Réunion la 1ère)
Après une année noire, la compagnie aérienne locale annonce le renouvellement d’une partie de sa flotte moyen et court courrier. Trois A220-300 ont ainsi été commandé au constructeur européen Airbus. Le premier avion devrait être livré en novembre 2020.
Ce samedi 12 octobre, en fin d’après-midi, Marie-Joseph Malé, PDG d'Air Austral, et Didier Robert, le président de la Sematra, recevaient les représentants d’Airbus.

Trois appareils A220-300 ont ainsi été commandés  pour remplacer à terme les deux Boeing 737-800N G, qui ont plus de 10 ans, et l’ATR 72-500 de la compagnie aérienne réunionnaise. Le premier avion devrait être livré en novembre 2020, le second en décembre 2020 et le dernier en mars 2021.
 

Renforcer les dessertes régionales et rester compétitif

L'A220-300 est un avion de catégorie intermédiaire au rayon rayon d'action de 2 300 miles, soit près de 3 700 km. D'une capacité de 132 sièges, les appareils proposeront chacun 12 sièges confort et 120 sièges loisirs. L'avion présente aussi l'avantage de consommer 20% de carburant en moins, ce qui permettrait de réaliser d'importante économies.

Air Austral imagine ainsi améliorer ses dessertes régionales, notamment entre La Réunion et Madagascar ou encore l'Afrique du Sud, en renforcer les fréquences et déployer son réseau. En augmentant les fréquences, la compagnie aérienne réunionnaise espère pouvoir proposer des tarifs "beaucoup plus avantageux", explique Marie-Joseph Malé.
 

2019, une année noire pour la compagnie

Air Austral souhait ainsi faire peau neuve et rompre avec les retards et pannes à répétition. 2019 fût en effet une année noire pour la compagnie locale. Elle affiche ainsi un lourd déficit budgétaire, de près de 4,5 millions de pertes sur l’exercice 2018-2019. La concurrence low-cost en est une des raisons selon le PDG d’Air Austral, Marie-Joseph Malé.

Les précisions dans ce reportage de Céline Rolland.
©Reunion la 1ère
Publicité