Alain Bertil, ce Réunionnais passionné de volcan au plus près de l’éruption islandaise

catastrophes naturelles
Volcan éruption Islande Alain Bertil La Réunion
Alain Bertil assiste à l'éruption du volcan Fagradaslfjall, en Islande. ©Alain Bertil
De La Réunion à l’Islande, il y a toujours un volcan à observer pour Alain Bertil. Ce Réunionnais passionné est de toutes les éruptions du Piton de La Fournaise. Cette fois, c’est à celle d’un volcan islandais qu’il a assisté.

L’éruption volcanique, débutée le mercredi 3 août dernier, continue d’attirer des milliers de curieux. Des fissures se sont ouvertes occasionnant une brèche de près de 300 mètres de long. D’impressionnantes fontaines de lave en jaillissent, donnant vie à des coulées et des lacs de lave.

Une bonne surprise pour Alain Bertil

Les visiteurs peuvent approcher à quelques mètres de la lave en fusion. Parmi eux, le Réunionnais Alain Bertil. Chargé de mission pour la mairie de Sainte-Rose, il est actuellement en Islande pour établir un partenariat.

Il a eu la chance d’assister au début de l’éruption. Alain Bertil s’est rendu à l’Université de Reykjavik pour rencontrer un vulcanologue afin l’inviter à venir à La Réunion. Informé que de nombreux séismes se produisaient sur un site situé non loin, il a décidé de s’y rendre.  

Au plus près de l'éruption islandaise

Sur place, le Réunionnais a alors senti les odeurs de gaz émanant des volcans et a vu au détour du sentier l’éruption débuter devant lui. L’éruption est comparable à celles du Piton de la Fournaise. Elle est également effusive.

Voir le témoignage d’Alain Bertil :

De La Réunion à l’Islande, il y a toujours un volcan à observer pour Alain Bertil

 

Une éruption libre d’accès

Craignant que le site ne soit interdit d’accès en cas d’éruption, le Réunionnais n’a pas perdu de temps. Sauf que l’accès à l’éruption est en fait totalement libre, souligne celui qui d’ordinaire doit bénéficier d’autorisation pour réaliser ses célèbres photos et vidéos des éruptions du Piton de la Fournaise.

La prudence est tout de même recommandée, notamment pour éviter une intoxication au gaz émanant du volcan. De nombreux visiteurs sont attendus ce week-end. Dès la première journée, près de 800 personnes s’y sont rendues.

Une reprise d’activité volcanique se confirme en Islande

Le spectacle se situe à une quarantaine de kilomètres au Sud-Ouest de la capitale, Reykjavik. Après plusieurs jours d’activité sismique, des failles se sont ouvertes dans une vallée reculée de la même région qui a connu une éruption historique l’an dernier.

Ce nouveau phénomène confirme la reprise d’activité volcanique de l’Islande, après 8 siècles de sommeil. Cette éruption n’occasionne pas de conséquence sur le trafic aérien pour le moment.