Alain Djeutang, aumônier des gens de la mer, se souvient de sa rencontre avec la reine Elizabeth II : "elle était pleine d’humour"

société
Alain Djeutang a pu rencontrer la Reine Elizabeth II à deux reprises
Alain Djeutang a pu rencontrer la Reine Elizabeth II à deux reprises ©Alain Djeutang
En 2013 et en 2018, Alain Djeutang, aumônier des gens de la mer au Port, a le privilège de rencontrer la reine Elizabeth II à deux reprises. Ce dernier avait été invité par la souveraine, patronne de la Sailors’ Society. Il se souvient de ces deux moments d'échanges uniques.

En 2013 et en 2018, Alain Djeutang, aumônier des gens de la mer au Port, se rend à Londres. En 2018, il part en Angleterre pour une occasion bien particulière : les 200 ans de la Sailors’ Society, une association caritative qui vient en aide aux marins et à leurs proches depuis 1818. Là-bas, il rencontre la Reine Elizabeth II. "J’étais à Londres pour l’anniversaire de l’organisation internationale maritime, dont la Reine est notre patronne. J’étais chargé de faire la prière en face de la famille royale. C’était en anglais et en français" explique Alain Djeutang, aumônier. La monarque était en effet la patronne de la Sailors’ Society.

Alain Djeutang, sur le plateau de Réunion La 1ère :

Invité plateau : Alain Djeutang, aumônier des gens de la mer, a rencontré la Reine à deux reprises

Invité à Londres par la Reine Elizabeth II

La Sailor’s Society est une organisation caritative née "il y a plus de deux cents ans. Un groupe déterminé de prédicateurs et de laïcs s'est engagé à "soulager les malheurs du monde" des marins en détresse à Londres. Leur passion pour cette cause a donné naissance à la plus ancienne organisation caritative maritime chrétienne au monde".

"J’ai eu ce privilège de pouvoir la rencontrer et la voir. Il y a une distance de sécurité avec elle. C’est très protocolaire. On n’avait pas droit au téléphone ni aux caméras. Même les uniformes que l’on avait, il fallait qu’ils soient neufs" se souvient Alain Djeutang.

Les temps changent mais pas les malheurs que doivent faire face les marins. La société des marins est aujourd’hui présente, comme elle l’a été dans le passé pendant les deux derniers siècles, afin de prendre soin de ceux qui travaillent en mer.

Elizabeth II, reine d’Angleterre, à l'occasion des 200 ans de la Sailors’ Society

Pour la souveraine, "ces hommes et ces femmes travaillent dans l’ombre, et font beaucoup de sacrifices, loin de ceux qu’ils aiment pendant plusieurs mois, affrontant des dangers. Chacun de nous devons être reconnaissants envers ces marins et devons les soutenir".

Un moment unique

L’aumônier avait le sentiment de vivre un moment unique. "En tant qu’aumônier, on a l’habitude de rencontrer Dieu. Elizabeth n’est pas Dieu mais c’est une personnalité qui donne envie de la rencontrer parce qu’elle est aimante. C’était une femme pleine de joie et d’humour. Elle aurait très bien pu décliner l’invitation de l’organisation et envoyer l’un de ses enfants ou une personne pour la représenter. Mais elle tenait toujours à être présente. Je la voyais être une femme infatigable", poursuit-il.

C’était une femme pleine de joie et d’humour.

Alain Djeutang, aumônier des gens de la mer au Port

"On a eu un échange", explique-t-il. "Elle était pleine d’humour. Elle parlait bien français avec son accent britannique. Elle m’a dit que ma prière en français, elle l’a bien aimé alors que j’en avais fait une aussi en anglais. Je lui ai dit en retour que c’était un français avec l’accent africain", sourit-il.

L’aumônier a pu rencontrer la Reine à deux reprises. "C’était toujours aussi émouvant de pouvoir rencontrer une des personnalités les plus importantes de la planète" conclut-il.