Appel à la solidarité pour des chiens en quête d’une meilleure vie dans l’hexagone

animaux
Bébés chiens à la SPA
©Laurent Figon (Réunion la 1ère)

Avec la crise Covid, le transport aérien a fortement diminué entre La Réunion et l’hexagone, et vice versa. Une situation catastrophique pour le rapatriement vers la métropole d’animaux en quête d’adoption. Avec la reprise, les associations lancent un appel à la solidarité.

 

" S'il te plait, emmène moi avec toi, ça ne te coûte rien et tu me sauves la vie!" Oyé oyé voyageurs, les Royal Bourbons et autres toutous laissés à l'abandon à La Réunion ont besoin de vous! Les associations qui viennent en aide aux chiens et chats qui n'ont pas, ou plus de maison, lancent un appel aux personnes se rendant à Paris, notamment via les compagnies aériennes Air France et Air Austral. 

 

Avec la suppression des motifs impérieux pour les personnes vaccinées, et à l'aube des vacances scolaires, nombreux seront celles et ceux qui reprendront l'avion durant les prochaines semaines pour retrouver des membres de la famille, des amis ou juste pour s'évader le temps de quelques jours. 

Des voyageurs qui pourraient participer à un élan de solidarité en emmenant avec eux un chien destiné à l'adoption dans l'hexagone, sans rien avoir à payer. Les bénévoles des associations s'occupent en effet de la prise en charge de l'animal au départ à Gillot et à l'arrivée à Paris, y compris les frais de transport demandés par les compagnies Air France et Air Austral. 

Les voyageurs de retour à La Réunion peuvent aussi proposer leur aide en ramenant les cages vides avec, là encore, le concours des membres des associations proposant le rapatriement. 

L'errance animale : une problématique trop ancrée et loin d'être élucidée à La Réunion

A La Réunion, ce sont des milliers de chats et de chiens qui errent dans les rues tous les jours. La population canine dans l’espace public est estimée à environ 73 000 chiens, dont 42 000 chiens errants sans propriétaire et 31 000 chiens divagants. Près de 20 000 chiens et chats se font écraser à La Réunion chaque année.

Parfois abandonnés, parfois nés dans la rue sans avoir pu de trouver de famille, ces chiens et chats non pris en charge et non stérilisés se reproduisent indéfiniment aggravant la problématique de l'errance. Chaque année, prés de 18 000 chiens et chats se font euthanasier dans les fourrières. 

Ainsi, pour aider ces animaux, de nombreuses associations luttent quotidiennement dans l'île en tentant de les récupérer, en prenant en charge les frais de stérilisation ou encore les soins vétérinaires si besoin. Mais les places d'accueil n'étant pas extensibles, les animaux sont parfois obligés de sauter la mer pour trouver un nouveau refuge et, à terme, une nouvelle famille. 

Les associations comme "Les Petits Innocents" ( +33 6 62 22 06 82) ou "RPA" ( assorpa974@gmail.com) demandent ainsi aux voyageurs leur aide pour rapatrier notamment les chiens. Des toutous qui trouvent, in fine, des familles adoptantes. 

 

Une fois réceptionnés à Paris, les chiens sont conduits dans leurs familles adoptantes ou dans des familles d'accueil en vue d'être adoptés. Celle-ci se fait sous conditions afin de garantir la sécurité de l'animal qui sera vacciné, pucé, vermifugé et déparasité. Pour ce qui est de la stérilisation, celle-ci peut être prise en charge par l'association ou confiée au soin de l'adoptant.