publicité

Une appellation pour le chouchou de Salazie

Les agriculteurs de Salazie souhaitent une appellation pour
le chouchou et pour d'autres produits du cirque. La saison du légume touche à sa fin et la production n'a pas été aussi bonne que d'habitude 
 

© Reunion1ere
© Reunion1ere
  • Par Michelle Bertil
  • Publié le , mis à jour le
Le chouchou emblème de Salazie couvre en surface, une trentaine d'hectares et assure une production annuelle de 1000 tonnes.

La fête doit s'achever ce lundi et elle attire comme à chaque fois beaucoup de monde à Hell-Bourg. Des touristes et des réunionnais venus découvrir l'artisanat, les produits du terroir et la gastronomie qui met en valeur cette cucurbitacée riche en eau à 90%. La cristophine ou chayotte comme on l’appelle ailleurs, possède de multiples vertus. En dehors de ses propriétés diurétiques, le chouchou est antioxydant et protège aussi des maladies cardio-vasculaires.  
 

Cette année malheureusement, la production a été faible en raison des fortes chaleurs qui ont touché le cirque. On sait qu’il a besoin de beaucoup d’humidité pour produire.

(Re)Voir le reportage d'Henry-Claude Elma et Willy Fontaine: 
 
Rencontre avec un producteur de chouchous


Salazie, région très arrosée, est aussi l’endroit qui lui convient le mieux, les professionnels vous diront qu’un chouchou qui pousse là-haut et un autre récolté dans les bas n’auront pas le même goût, ni la même allure. Avec le Cirad et la Chambre d’agriculture un travail est d’ailleurs en cours pour lui donner une appellation, produit de Salazie.       

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play