Armand Apavou et sa femme en garde à vue dans le cadre d’une enquête pour banqueroute et abus de biens sociaux

justice
Armand Apavou et sa femme devant la Cour d'appel de Saint-Denis, en 2018.
Armand Apavou et sa femme devant la Cour d'appel de Saint-Denis, en 2018. ©Imaz Press

Armand Apavou et sa femme ont été placés en garde à vue, ce jeudi 4 mars. Ils sont entendus dans le cadre d’une enquête préliminaire pour banqueroute et abus de biens sociaux sur certaines des sociétés du groupe.

L’homme d’affaires réunionnais Armand Apavou et sa femme sont en garde à vue, ce jeudi 4 mars. Le couple est entendu dans le cadre d’une enquête  préliminaire ouverte pour abus de biens sociaux sur certaines des sociétés du groupe.

Des perquisitions en 2018 au siège du groupe

En 2018, des perquisitions avaient eu lieu au siège du groupe à Sainte-Clotilde dans le cadre d'une enquête pour abus de biens sociaux et banqueroute.

Les gendarmes avaient alors épluchés dossiers et disques durs de la holding et de ses filiales.

Enrichissement personnel ? Transfert d’argent vers Maurice ?

Suite aux perquisitions de 2018, des mouvements suspects d’argents auraient continué, pourtant les entreprises étaient en redressement judiciaire. Ces mouvements auraient été dénoncés par les liquidateurs judiciaires, au travers des documents comptables et bancaires.

Ses mouvements d’argents de plusieurs centaines de milliers d’euros auraient eu lieu au profit personnel d’Armand Apavou et sa femme. A ce stade, les enquêteurs n’excluent pas des fonds aient été transférés à Maurice.

Armand Apavou encourt cinq ans de prison.

De nombreuses sociétés liquidées

Suite aux perquisitions de 2018, l’homme d’affaire se défendait en assurant que "ses activités mauriciennes permettaient de soutenir La Réunion et notamment la rénovation de notre patrimoine".

En 2018, neuf des sociétés d’Amand Apavou avaient été liquidées laissant des employés sur le carreau. "Les erreurs de gestion arrivent à beaucoup de chef d’entreprises, surtout quand on prend des risques, on ne peut pas développer sans prendre de risques", assurait-il sur Réunion La 1ère en 2018.

L’effondrement d’un empire

Ces dernières années, Armand Apavou aura connu une descente aux enfers. Il était à la tête d’un groupe du même nom démantelé suite à de nombreuses procédures devant la justice. L’homme d’affaire était à la tête de plusieurs entreprises dans les domaines de l’immobilier, mais aussi dans l’hôtellerie à Maurice. Ses sociétés ont pour la plupart fait l’objet de liquidation judiciaire. Depuis 2018, une saga judiciaire voit l’effondrement de l’empire Apavou.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live