réunion
info locale

Assises : Jean-Yves Gobalraja condamné à 22 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de sa femme

justice
Salle cour assises
©IPR
Après deux jours de procès, la Cour d’Assises de Saint-Denis a rendu son verdict ce mardi 27 août. Jean-Yves Gobalraja est condamné à 22 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de sa femme en 2017. Il ne fera pas appel.
Il était dans le box des accusés depuis deux jours. Ce mardi 27 août, la Cour d’Assises de Saint-Denis a rendu son verdict. Jean-Yves Gobalraja est condamné à 22 ans de réclusion criminelle, pour le meurtre de sa femme. Il aura aussi un suivi socio-judiciaire de trois ans, avec obligation de soins. Jean-Yves Gobalraja a annoncé qu'il ne ferait pas appel. 
 

25 ans requis

Cet après-midi, l’avocat général avait requis 25 ans de réclusion criminelle, dix ans de suivi socio-judiciaire, avec obligation de soins. Le 28 octobre 2017, Corinne perdait la vie, le crâne fracassé par les coups violents portés par son mari. Le drame s'est joué en quelques minutes, à huis clos, au numéro 11 de la rue de l'Afrique à la Trinité, à Saint-Denis.
 

Un déchaînement de violence

Les secours n'arriveront pas à ranimer la femme de 43 ans. Jean-Yves, son mari, l'a battue à mort avec une enceinte de home cinéma. Des coups portés "sans retenue" sur la tête de son ex-femme. 
 

Instance de divorce

Ce déchaînement de violences est incompréhensible pour l'entourage. Le couple était en instance de divorce, mais vivait sous le même toit avec leurs deux filles d'une vingtaine d'années, absentes au moment des faits. 

Si Jean-Yves Gobalraja a reconnu les coups portés à sa femme, il a nié en revanche l'intention de tuer. Corinne était la cinquième Réunionnaise tuée par son conjoint en 2017.
 
Publicité