publicité

Assises : ils ont violé, commis des actes de barbarie et des tortures sur un ami

Trois hommes sont jugés pendant deux jours par la cour d'assises de la Réunion. Ils sont poursuivis pour avoir violé avec une bouteille, torturé et avoir passé à tabac leur victime. C'était dans la nuit du 6 au 7 mai 2015 devant un bar de Saint-Louis.

© Philippe Hoareau (Réunion1ere)
© Philippe Hoareau (Réunion1ere)
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
La cour d'assises de la Réunion va juger trois Saint-Louisiens poursuivis pour viol, actes de barbarie et torture. Dans la nuit du 6 au 7 mai 2015, ils s'étaient déchaînés contre un jeune homme qui était totalement ivre en quittant le bar "Ti-Mangue". Après l'avoir roué de coups, il l'avait violé avec une bouteille, puis frappé à nouveau. Quand enfin, leur proie était totalement inanimé sur le sol, ils lui avaient retiré ses vêtements et lui avaient dérobé son portefeuille et son téléphone.

La victime n'a aucun souvenir de la soirée

Les sapeurs-pompiers de la commune de Saint-Louis le trouvent inconscient sur le trottoir, en revenant d'une intervention. Après un rapide bilan, il est décidé de l'évacuer en urgence son état étant très préoccupant. Outre les violences, la victime est fortement alcoolisée, à la limite du coma éthylique avec 3,29 gr d'alcool par litre de sang.
Le lendemain, la soeur de celui-ci décide de se rendre à la gendarmerie pour porter plainte. Son frère ne se souvient de rien. L'enquête des militaires va lui permettre d'apprendre ce qui s'est passé cette nuit-là. Pendant deux jours, il fera face à ses bourreaux. Les trois hommes encourent la réclusion criminelle à perpétuité.

Jean-Fred Thomas condamné à 20 ans de réclusion criminelle

L'avocat général avait requis 25 ans de réclusion criminelle, l'accusé a été condamné à 20 ans. 5 ans de moins que la peine demandée par le parquet qui peut s'expliquer en partie par l'historique de la relation entre l'accusé et son ex-compagne.
Alcool, violence, infidélités, ruptures, une relation et une vie chaotique pour ces parents et leurs six enfants.

Un homme est mort ! 

Sans excuser l'acte criminel du prévenu, les jurés ont tenu compte du contexte général qui a généré cette tragédie.
Pour mémoire, dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2015, Jean-Fred Thomas est entré dans l'appartement de son ex et versé de l'alcool à brûlé sur le couple endormi. Le nouvel amant de son ancienne compagne est décédé, la mère de ses enfants a eu le corps brûlé à 20%.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play