réunion
info locale

Assises : la mère et le ti-père accusés du meurtre de Kaylan 23 mois

justice
Résidence Bois-Noirs
Kelan, 23 mois, vivait avec ses parents au rez-de-chaussée de la résidence des Bois-noirs à Saint-Joseph ©D.R
Qui est responsable de la mort de Kaylan 23 mois ? La mère, son beau-père ou les deux… La cour d’assises de La Réunion dispose de deux jours pour répondre à cette question essentielle.
A 8 heures, ce mardi 4 Octobre 2016, Stéphane Bocage et son ex-concubine, Coralie Francomme s’installeront dans le box des accusés pour répondre de la mort de Kaylan, 23 mois. Le petit garçon est décédé le 6 Février 2014 des violences habituelles que lui infligeait son beau-père.
Si le jeune homme a reconnu les faits très rapidement devant les gendarmes, il a également mis en cause la mère du garçonnet. Selon lui, elle n’ignorait rien de  ses agissements et ne l’a jamais dénoncé.
Placée en garde à vue, elle a pourtant affirmé qu’elle ne savait rien des sévices quotidiens auxquels se livrait Stéphane. Une version difficile à croire quand l’on se penche sur l’historique médical de Kaylan.
 
La mère ne pouvait pas ignorer le supplice de son enfant
 
En Septembre 2013, l’enfant est hospitalisé pour de graves troubles neurologiques. Six mois avant le drame, les services sociaux avaient décidé de placer le petit garçon dans une famille d’accueil pendant onze jours. Pour récupérer son « marmaye », Coralie avait accepté la mise en place de mesures d’assistance éducative. Un accompagnement qui conditionnait le retour de son bébé à la maison.
Malheureusement cet éloignement temporaire a été insuffisant. Dès son retour, résidence des Bois-Noirs à Saint-Joseph, les maltraitances ont recommencé.
Stéphane Bocage encourt 30 ans de réclusion criminelle. Coralie Francomme, la mère de Kaylan, 3 ans de prison pour non assistance à personne en danger.
Publicité