réunion
info locale

Assises : le procès du meurtrier de Suzanne Alin débute ce lundi

justice
Balance de la justice
©D.R
Le 24 janvier 2017, Julien Alezan a tué Suzanne Alin, 81 ans. Une affaire macabre qui avait émue La Réunion. Pendant  3 jours, l’homme de 33 ans devra expliquer son geste. Il n'a d'ailleurs jamais contesté les faits qui lui sont reprochés. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.
C'est un dossier des plus macabres que les jurés examineront dès aujourd'hui, lundi 7 octobre. Au départ, il s’agissait d’une disparition inquiétante, celle de Suzanne Alin. Le 1er février 2017, des traces de sang présentes dans la maison poussent les gendarmes à s’orienter vers la piste criminelle.

Le lendemain, ils arrêtent un jeune homme au volant de la voiture de l’octogénaire. Il s’agit du fils des voisins de Suzanne. La famille du garçon a signalé sa disparition depuis le 22 décembre. Très vite, Julien Alezan passe aux aveux.

Vivant comme un SDF depuis 1 mois, l’homme de 30 ans cherchait de l’argent. Il pénètre chez Suzanne Alin, qui le surprend. La victime est rouée de coup, puis ligotée. Comme elle refuse de lui donner le code de sa carte bleue, Julien lui plonge la tête dans la baignoire à plusieurs reprises, ce qui provoquera son décès.

Lors de son interrogatoire, il raconte avoir découpé le corps à l’aide d’une tronçonneuse électrique, pour ensuite le faire disparaître dans le feu dans la forêt de Belouve. Sur place, les enquêteurs ne retrouvent que quelques fragments brûlés du corps de Suzanne Alin.

Plusieurs questions se posent : comment ce jeune homme sans histoire a-t-il pu commettre un crime aussi horrible ? Comment a-t-il pu procéder sans éveiller les soupçons de sa famille, qui habite juste à côté ? Les expertises du jeune homme sont très attendues durant ce procès.

Poursuivi pour vol, violences ayant entraîné la mort et atteinte à l’intégrité d’un cadavre, Julien Alezan encourt la prison à perpétuité.
 
Publicité