Assises : le procès de Vincent Madouré meurtrier présumé de Carl Davies s’enlise

justice
Assises procès Carl Davies
©Réunion 1ère
En fin de journée, les jurés de la cour d’assises de La Réunion doivent se prononcer sur la culpabilité de Vincent Madouré, meurtrier présumé de Carl Davies. Après trois jours d’audience, ils pourraient ne pas prononcer de verdict…
Quand une enquête commence mal voire très mal, il est quasiment impossible de rattraper les dérapages successifs.
Il n’est pas certain qu’un jour, un coupable soit désigné dans le meurtre de Carl Davies, ce marin anglais retrouvé mort en contrebas de la bretelle d’accès à la route du littoral en venant de Bellepierre.
Face à la barre, Vincent Madouré est bien seul pour endosser le massacre de Carl Davies. Même ivre, la victime âgée de 33 ans, ex-commando de la Royal-Navy, était capable de faire face à un agresseur.
Ce n’est d’ailleurs pas le scénario décrit par les médecins légistes et les rares témoins qui ont accepté de briser le silence entre 2012 et 2014, une fois que des pistes ont finalement pu être explorées.
 
Un accusé trop seul
 
Même si l’on ne sait pas précisément le nombre d’assaillants, il est fort probable qu’ils aient agi en bande. D’ailleurs à la base, Vincent Madouré ne devaient pas être seul à la barre des assises, mais les deux autres prévenus ont été écartés de la procédure par les magistrats de la chambre de l’instruction en 2016.
Certes, Carl Davies a été massacré, avant d’être abandonné dans un conduit d’évacuation d’eau par des meurtriers, mais les jurés de la cour d’assises vont-ils condamner le seul Vincent Madouré. La décision sera rendue en fin de journée, il n'est pas certain que les amis et la famille de Carl Davies pourront fermer la page Facebook réclamant justice pour cette mort "inexpliquée"...
©reunion

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live