publicité

Astuces de La Réunion et d’ailleurs pour lutter contre la gueule de bois

Les festivités de fin d’année sont propices aux excès. Alcool, nourritures très riches, sucres, chocolats et autres amuses bouches peuvent avoir raison de votre foie et votre tête…
Eviter ou lutter contre la gueule de bois, les trucs et astuces d’ici et d’ailleurs…

Différents rhums arrangés de La Réunion. A consommer avec modération © Capture d'écran IRT
© Capture d'écran IRT Différents rhums arrangés de La Réunion. A consommer avec modération
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
L’expression gueule de bois remonte à la nuit des temps… Elle vient de ce constat. Quand vous avez trop bu, « la lang i pese » (comme l’on dit en créole) et fini par ressembler à un morceau de bois sec…
Comment éviter ces lendemains qui déchantent ou les limiter.
A La Réunion comme ailleurs dans le monde, il existe un tas d’astuces plus ou moins efficaces.
Voici le catalogue des petits trucs qui marchent ou pas :
 
A La Réunion
 
Tout le monde est d’accord pour expliquer qu’après avoir trop bu, il faut s’hydrater, mais avec de l’eau…
Les « tisaneurs péï » préconisent de se préparer une tisane à base de goyave marron, liane jaune et Malbouc. Pour les proportions, ils gardent le secret, mais vendent les bonnes doses sur les marchés…
Evitez les gros caris bien gras (cari porc, rougail saucisses, zandouilles…), le lendemain. Si vous avez abusé le 31, les rogatons sont à proscrire le premier de l’an…
 
La médecine traditionnelle
 
Si vraiment, vous êtes vaseux, vous pouvez avaler une cuillère d’huile de bourrache. Une recette qui marche dans le sud de la France.
Tout le monde s’accorde pour déconseiller l’aspirine. Sur les sites médicaux, ils privilégient l’eau, pétillante ou non, mais de l’eau en grande quantité pour vous réhydrater…
Le fructose et la vitamine C sont de puissants alliés, selon eux…
Après vous disposez, de différents remèdes de grand-mère pour combattre les maux liés à la gueule de bois.
 
En métropole et ailleurs... 

Pour les maux de tête : se masser les tempes et le front avec de l’huile essentielle de menthe poivrée.
Les nausées : une tisane à base de gingembre et de citron.
La mauvaise haleine conséquence des abus : un jus de persil avec du miel…
Contre les brûlures d’estomac : une cuillère à café de bicarbonate de sodium, de la fécule de maïs dans un verre d’eau, des racines de réglisse ou plus simplement un pansement gastrique.
Pour les plus prévoyants, il parait que de manger un peu de miel entre deux verres permet d’éviter des désagréments…
Sur ces bons conseils, faites au mieux et faites la fête avec modération…

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play