réunion
info locale

Automobile : vers le 100% électrique à La Réunion ?

automobile
Véhicules électriques marché à La Réunion 040818
©Daniel Fontaine (Réunion la 1ère)
Enjeux climatiques, hausse des prix des carburants ou encore autonomie énergétique d’ici 2030 sont autant d’arguments qui pourraient favoriser l’essor des voitures électriques. Pour l’heure, le marché reste confidentiel. Focus sur cette nouvelle génération de véhicules.
 
Recharger sa voiture comme on recharge son smartphone rentrera-t-il dans les usages des Réunionnais ? Pour l’heure, les véhicules 100% électriques ne sont pas légion. Avec les hybrides, ils représentent moins d’1% du marché automobile à La Réunion, mais un petit boom pourrait bien se dessiner.
 
Véhicules électriques marché à La Réunion 040818
©Réunion la 1ère
En 2017, 300 véhicules de ce type ont en effet été vendus dans l’île, soit autant qu’entre 2013 et 2016. Une progression relativement importante qui semble due à l’évolution technologique, la performance ayant été améliorée. Désormais, certaines voitures électriques permettent d’effectuer près de 300 km sans être rechargée, c’est deux fois plus que les versions précédentes.
 

La technologie réduit les coûts


Si l’avantage écologique est connu de tous, le financier semble être de plus en plus mis en avant. Chez le leader du marché réunionnais, qui détient 60% des parts de ventes, 10 à 15 véhicules électriques sont vendus chaque mois. Pour les commerciaux, il y a des arguments qui aident.

Ainsi, une voiture de ce type reviendrait 7 fois moins chère en matière d’énergie qu’une essence et 3 à 4 fois moins qu’un diesel. Des économies notables, qui se retrouvent au niveau de l’entretien également. Les véhicules comportant moins de pièces mécaniques, le budget alloué serait diminué par 3.
 
Véhicules électriques marché à La Réunion 040818
©Réunion la 1ère
 

L’Etat veut faciliter les choses


Malgré les avantages, une voiture électrique reste chère à l’achat. L’Etat tente donc d’en faciliter l’accès par des mesures incitatives tant financières que pratiques. Une prime de 6 000 euros est donc versée au nouvel acquéreur, mais le coût réel d’achat reste tout de même de près de 30 000 euros pour une entrée de gamme à La Réunion.  

La loi de transition énergétique prévoit également un maillage du territoire en bornes de recharge. Elle impose ainsi à la Région Réunion l’installation de 225 bornes pour les voitures et les vélos électriques d’ici 2023. Pour l’heure, l’île en dispose d’une quarantaine répartie dans des stations-services et des grandes surfaces.
 
Véhicules électriques marché à La Réunion 040818
©Daniel Fontaine (Réunion la 1ère)
Véhicules électriques marché à La Réunion 040818
©Daniel Fontaine (Réunion la 1ère)

Un objectif cependant très insuffisant, selon Alin Guzello, conseiller régional et PDG de SPL Energies Réunion. En effet, on estime que d’ici 2023, 20 000 véhicules 100% électriques pourraient être en service dans l’ile, 3 000 bornes de recharge seraient alors nécessaires. D’autant que l’Etat impose désormais aux collectivités d’acquérir 20% de véhicules propres lors du renouvellement de son parc.


Le reportage de Henry-Claude Elma et Daniel Fontaine.

 
Publicité