Avec 15 personnels de santé et 800 kg de matériel, la première évacuation sanitaire vers l’Hexagone se prépare

coronavirus
Un Boeing de la compagnie Air Austral posé sur le tamac de l'aéroport de Gillot à La Réunion.
Un Boeing de la compagnie Air Austral posé sur le tamac de l'aéroport de Gillot à La Réunion. ©Imaz Press

Face à la pression sur les services hospitaliers de La Réunion, les autorités ont annoncé, mardi, le transfert de quatre patients Covid de La Réunion vers l’Hexagone. Comment va se dérouler cette première évacuation sanitaire long-courrier ?

Jeudi 4 mars, quatre patients Covid de La Réunion vont être transférés dans l’Hexagone. C’est une première depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus en mars 2020. Devenue nécessaire face à la pression hospitalière, cette évacuation sanitaire d’envergure nécessite une logistique complexe.

15 personnes et 800 kg de matériel

Dans la soirée, jeudi, la compagnie Air Austral va effectuer la première rotation. Elle quittera La Réunion avec quatre patients qui embarqueront à bord sur des civières et entourés d’une équipe médicale. L’appareil, un boeing 787-8, affrété par Air Austral rejoindra ensuite l’aéroport de Paris Charles De gaulle.

Air Austral a d’ores et déjà permis le transport de l’équipe dédiée composée de 15 personnes (secouristes et personnel de santé), ainsi que 800 kgs de matériel médical, arrivés sur l’île de la Réunion ce mercredi 3 mars.

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :

La première évacuation sanitaire de quatre patients Covid+ de La Réunion vers l'Hexagone se prépare. Avec 15 personnels de santé et 800kg de matériels, la logistique est importante

 

Un Boeing 787 médicalisé

Dès jeudi matin, le Boeing qui transportera les patients sera médicalisé dans le hangar de la compagnie réunionnaise. Les aménagements ont commencé ce mercredi, avec l’abaissement des sièges passagers pour permettre l’installation des civières et du matériel pour une sécurité maximale lors du transport des malades.

Durant le vol, les besoins en oxygène seront très importants, tout comme la capacité électrique nécessaire au fonctionnement des machines. Le vol va durer 11 heures et se fera sans escale. 

Lors du transfert, les patients seront installés sur des civières à l’arrière du Boeing. L’avion sera découpé en trois zones pour séparer la zone contaminée et médicalisée, des autres espaces prévus pour le personnel médical et le personnel naviguant.

Cette première évacuation sanitaire long-courrier est inédite. La compagnie a dû obtenir des agréments techniques et réglementaires pour effectuer ces vols, sous le contrôle de la DSAC OI, l’Agence Régionale de Santé et du SAMU de Paris.

Air Austral va assurer les premières évacuations sanitaires vers l'hexagone
Air Austral va assurer les premières évacuations sanitaires vers l'hexagone. ©Air Austral

 

Quatre patients de Mayotte

Les premiers passagers à être évacués dans les hôpitaux parisiens, jeudi soir, sont des patients de Mayotte dont l’Etat de santé est stable. Ils avaient été transférés de Mayotte à La Réunion il y a quelques jours où ils étaient pris en charge au CHU. L'état de santé de ces patients qui seront transférés doit permettre de supporter un voyage de plus de dix heures.

90% des lits occupés à La Réunion

Ces transferts de patients Covid vers l’Hexagone sont devenus indispensables pour désengorger les services hospitaliers de La Réunion et de Mayotte. La Réunion a augmenté sa capacité hospitalière et possède désormais 122 lits de réanimation. Ils sont occupés à 90%.

Actuellement, 50 patients réunionnais sont hospitalisés. Il y en avait moins d’une trentaine, il y a huit jours. "Une proportion pourrait être transférée en réanimation, il faut s'y préparer", prévient l'ARS. Selon nos informations, une vingtaine de passagers pourrait ainsi aller se faire soigner dans l’Hexagone dans les semaines qui viennent. Ce vol devrait être le premier d’une série d’évacuations sanitaires vers Paris.