L’avenir de l’abattement fiscal DOM en suspens

impôts
20141002 Impots
©Réunion1ere
À la Réunion, comme dans tout les départements d'outre-mer, les contribuables bénéficient d'un abattement de 30% après calcul de leur impôt sur le revenu. Un avantage fiscal acté dans les années 60 et sur lequel l’Etat pourrait bien revenir.
 
C’est une faveur mise en place dans les années 60 et qui coûte chaque année à l’Etat 400 millions d’euros.
L'abattement Dom permet à de nombreux contribuables de ne pas être imposables. Une spécificité liée au coût de la vie dans les départements d'Outre-mer.

Un avantage désormais menacé par le gouvernement français. Selon le journal Le Quotidien de la Réunion de ce lundi, l’Etat envisage de revenir sur l’abattement DOM de 30% pour les ménages "les plus aisés". C’est ce qui ressortirait du rapport général sur les assises des Outre-mer, le fameux Livre bleu remis jeudi 28 juin 2018 au président Emmanuel Macron. Les syndicats n’ont pas manqué de réagir, évoquant le danger que cela pourrait représenter. « Si on veut le supprimer, les gens qui ont un peu plus que le Smig vont payer l’impôt maintenant », assure Jean-Claude Bénard, ancien syndicaliste des finances publiques.

A La Réunion, sur les 400 000 foyers fiscaux, 25% seulement sont imposables. La moitié bénéficie de ces 30% d’abattement.

Le reportage de Sufati Toumbou-Dany et Alexandra Pech.
Reportage ©Réunion La 1ère