Aux Avirons, le quartier du Tévelave s'adapte aux restrictions d'eau

sécheresse les avirons
Mairie - Les Avirons
Pour tenter de préserver les ressources en eau, le préfet a mis en place des restrictions d’eau dans dix communes. Désormais, il est interdit de remplir sa piscine, arroser son jardin ou laver sa voiture. Le quartier du Tévelave aux Avirons est particulièrement touché par la sécheresse.
 
Pas une goutte de pluie n’est tombée aux Avirons depuis plusieurs mois. Conséquence : la ville commence à manquer d’eau. Le Tévelave est le quartier le plus touché des Avirons. En temps normal, deux réservoirs d’eau alimentent le secteur. Mais à l’heure actuelle, celui de la route forestière a atteint un seuil critique. "A ma connaissance, il n’y a pas plus de 40cm d’eau dans le réservoir", déclare inquiet Pierrot Techer, responsable service technique sur le Tévelave. Cela correspond à cent fois moins que le seuil habituel.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :
Sécheresse : Les Avirons se prépare au pire
   

Des restrictions plus sévères

Une coupure d’eau va être effectuée le mercredi 25 novembre, entre 9h et 16h, sur le secteur, pour tenter de reconstituer les réserves. En plus des restrictions annoncées par la préfecture, la mairie invite les riverains à n’utiliser l’eau que pour le strict nécessaire. Certains Avironnais avaient pris les devants, comme Alcida, qui a déjà constitué une réserve d’eau pour ses besoins quotidiens et qui n’arrose plus son jardin.

Eric Ferrere, maire des Avirons, explique que le Tévelave "est le seul endroit de la commune où l’on utilise de l’eau de surface." En effet, les autres quartiers sont approvisionnés en eau souterraine, "notamment le forage du Brûlé." Mais il invite aussi à renforcer la vigilance sur ces zones : "plus on va tirer de l’eau sur cette ressource, plus il y a de risques de contaminer la source par des remontées salines." En effet, plus le réservoir du forage s'assèchera, plus le risque de contamination saline sera important et plus l'eau sera impropre à la consommation. 

Si la situation ne s’améliore pas, la commune envisage de distribuer des bouteilles d’eau aux habitants.