Baisse des crédits alloués à l'apprentissage : l'inquiétude des chambres consulaires

chambre consulaire
Baisse des crédits alloués à l'apprentissage
Baisse des crédits alloués à l'apprentissage, les chambres consulaires de La Réunion ne cachent pas leurs inquiétudes. Certaines filières vont être impactées. ©Daniel Fontaine
Les chambres consulaires de la Réunion comme celles de l'hexagone sont inquiètes, l’Etat revoit à la baisse le financement des contrats d’apprentissage pour l’année prochaine. Cette décision pourrait impacter la qualité des formations dispensées dans l'île

Les trois chambres consulaires de La Réunion, tirent la sonnette d'alarme depuis l'annonce d'une baisse des crédits pour financer l'apprentissage.

Invité plateau Bernard Picardo concernant la baisse de la dotation d'apprentissage

C'est d'une même voix que les présidents des Chambres d'Agriculture, de Commerce et d'industrie ou encore de Métiers de La Réunion ont choisi de verbaliser ce 24 août leurs inquiétudes. Les CFA de l'île vont avoir moins d'argent pour financer l'apprentissage, l’Etat baisse ses crédits de l'ordre de 10%.

Pour les chambres consulaires, cette décision aura pour conséquence de fragiliser certains secteurs et de porter un coup dur à l’apprentissage qui connait dans l'île, un vrai succès.

Le reportage de Réunion La 1ère :

La baisse de 10 % des crédits de l'Etat dédiée à l'apprentissage inquiète les chambres consulaires

" L’apprentissage n’est pas une voie de garage, il y a un engouement autour de ce dispositif " affirme Pierrick Robert, le Président de la Chambre de commerce et d’industrie de la Réunion. 1700 jeunes ont été en formation dans les 5 CFA de l'île au cours de l'année dernière. Des centres et écoles qui sont en mesure de proposer une soixantaine de diplômes.   

Apprentissage
©pixabay

L'apprentissage : facteur d'insertion

Dans un département où le chômage des jeunes atteint les 39%, l'apprentissage est vu comme un facteur d'insertion. .

" Ce serait une erreur de réduire les contrats, on a une belle dynamique autour de l’apprentissage, il représente un intérêt pour le territoire ", ajoute de son côté Bernard Picardo, le président de la Chambre de métiers et de l'artisanat de La Réunion.

 

Concours de pâtisserie au CFA de Sainte-Clotilde
Les apprentis du CFA s'affrontaient sur l'élaboration d'un entremets, dans lequel ils devaient inclure de la cannelle, du piment, ou du curcuma. ©Réunion La 1ère

La Chambre de métiers a formé en 2021 près de 2200 jeunes. Une première baisse des crédits est annoncée au 1er septembre, puis au mois d'avril 2023.

Pour Olivier Fontaine de la Chambre d'agriculture " La formation ne s'arrête pas uniquement à l'installation d'agriculteurs mais c'est aussi la formation et la qualification de main-d'œuvre dont on a besoin sur nos exploitations afin de développer la production locale ", poursuit le secrétaire général de la chambre verte.