Bernard Siriex, ancien président de la FRBTP, est décédé

hommage
Bernard Siriex
Bernard Siriex ©Philippe Dornier
L’ancien patron de la FRBTP est décédé cette nuit, d'une longue maladie, à l’âge de 64 ans. Il avait été président de la Fédération Réunionnaise du Bâtiment et des Travaux Publics de 2012 à 2019 avant de céder sa place à Anthony Lebon. 
Grande figure du BTP local, Bernard Siriex était un "homme de convictions et de combats" apprécié " pour ses valeurs humaines, sa convivialité et son sens de l'amitié, tant à l'écoute des chefs d'entreprise, des acteurs économiques que des partenaires sociaux".

Arrivé à la Réunion en 1985, Bernard Siriex a été directeur général de "Holcim Réunion" pendant 6 ans et président du groupe Ouest Concassage, il a fait une partie de sa carrière au sein du groupe Vinci. Il a ainsi participé à la construction de nombreux ouvrages de La Réunion et notamment parmi les grands chantiers, la piste longue de l'aéroport Roland Garros, l'hôtel de police de St Denis, la pyramide inversée, la route des Tamarins. Il a également œuvré au début du chantier de la NRL.

Il devient président de la FRBTP de juillet 2012 et jusqu'en juin 2019. Son parcours, son engagement et son courage sont salué par la FRBTP. "Quand le BTP va, tout va !", était le leitmotiv qui guidait son infatigable combat.

A la tête de la Fédération, ces collègues retiennent le fait qu'il n'aura ces dernières années cessé " d'alerter les autorités, partenaires institutionnels et économiques, et plus largement l'opinion publique, sur la situation catastrophique du secteur BTP à La Réunion. Portant également son message jusqu'au national, auprès des instances représentatives du BTP, des ministères et de la FEDOM".

Bernard Siriex a également oeuvré "en faveur du rétablissement de l'APL accession, en allant remettre personnellement une motion à Paris au gouvernement. A la fin de son mandat, il demandait à l'État un vrai "plan Marshall logement emploi" pour le département".

Il avait décidé de céder sa place de président de la FRPBTP, à Anthony Lebon, l'année dernière.
Bernard Siriex s'est éteint hier soir, des suites d'une maladie. Il avait 64 ans.
 

Les hommages à Bernard Siriex 


A l'annonce du décès de l'ancien président du FRBTP, les réactions ne se sont pas fait attendre. 
Daniel Gonthier, maire de Bras-Panon salue " un acteur du développement économique réunionnais. Un homme de grand cœur pour qui nous avions de l’admiration et de la reconnaissance ".La députée Ericka Bareigts avait pu travailler avec Bernard Siriex notamment pour soutenir un secteur économique fragilisé par la fin des grands travaux et la crise économique de 2008.
 

Connu pour son franc-parler, Bernard SIRIEX a défendu corps et âme le secteur du BTP
réunionnais durant ses dix années de présidence. 
Homme de terrain, homme de parole, toujours souriant, Bernard SIRIEX avait choisi de
travailler au service de notre île. Je salue son action et son engagement.


Le président de la région Réunion salue quant à lui, "un homme viscéralement attaché au développement de La Réunion" et qu'il a eu plaisir à cotoyer :
 

Bernard Siriex a mis un point d’honneur à défendre avec acharnement, les intérêts de tous les acteurs du Bâtiment et travaux publics : du jeune intérimaire de chantier, au chef d’entreprise en difficulté...
Travailleur émérite, homme généreux et doté d’une grande capacité d’écoute, j’ai particulièrement eu plaisir à travailler à ses côtés lors du démarrage du chantier de la Nouvelle Route du Littoral. 


Cyrille Rikmounie, président de la CAPEB (Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment de La Réunion) a aussi, travaillé pendant de longues années aux côtés de Bernard Siriex. C'est avec une certaine émotion qu'il a appris sa disparition.
 

Durant toute la durée de son mandat, nos deux organisations ont eu, à plusieurs reprises, l’occasion de travailler ensemble sur des sujets portant sur la défense des entreprises du bâtiment et des travaux publics. La dernière en date, et celle qui me marquera le plus, est la manifestation de septembre 2017 où nous avions réussi l’exploit de réunir dans la rue plus 3000 patrons et salariés du BTP pour appeler les pouvoirs publics à sauver notre filière.


La CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises) salue la mémoire " d'un homme qui a contribué à construire La Réunion que nous connaissons aujourd'hui ".