Biodiversité : bientôt une micro-forêt urbaine à Saint-Pierre

écologie
Micro forêt urbaine sur le site d'EDF à Saint-Pierre
©EDF Réunion
Ce jeudi 9 décembre, 32 espèces indigènes et endémiques de notre île ont été planté sur le site d'EDF Réunion, à Saint-Pierre. Objectif : créer une micro-forêt urbaine. Une opération qui entre dans le plan "1 million d'Arbres pour La Réunion", du Conseil Départemental.

Il a fallu avoir la main verte ce jeudi matin sur le site d'EDF Réunion, à Saint-Pierre. Dans le cadre du plan "1 million d'Arbres pour La Réunion", EDF Réunion, l'association pour la Valorisation de l'Entre-Deux Monde (AVE2M), le Département et l'école de la 2e chance ont introduits quelques 32 espèces indigènes et endémiques de La Réunion. 

Une mini forêt en ville 

Benjoin, bois d'ortie, bois de juda, bois noir, bois de gaulette et d'autres espèces encore ont été introduites au coeur du site d'EDF à Saint-Pierre. L'objectif : créer une "micro-forêt urbaine", en l'adaptant au contexte spécifique de notre île. 

L'opération de plantation, de ce jour, a été réalisée selon la méthode japonaise, dite Miyawaki. Une méthode qui consiste à créer un écosytème forestier sur un milieu restreint. 

Micro forêt urbaine EDF Réunion
©EDF réunion

 

Stop aux espèces invasives 

 

Dans la lutte contre les espèces invasives, EDF Réunion a dû abattre une peste végétale, le Tulipier du Gabon, qui fait partie des 153 espèces les plus envahissantes au monde. En effet, cette espèce exotique représente une double menace. A la fois pour les milieux naturels, mais également pour les infrastructures urbaines qui peuvent être endommagée par le développement de cette espèce en stade de maturité. 

Dans son programme de reboisement de l'île, le Département espère planter 1 million de plantes indigènes et endémiques d'ici 2027.