Bouclier qualité-prix : l’observatoire demande d’élargir la liste à 250 produits pour 2022

économie
Bouclier Qualité Prix BQP
©Floris Houngbo / Imaz Press Réunion
L’Observatoire des prix, des marges et des revenus (OPMR) vient de rendre public son avis sur le Bouclier qualité-prix 2022. S’il salue l’élargissement de la liste de 109 à 153 produits pour cette année 2021, il demande de l’élargir encore pour atteindre les 250 produits.

Ce mercredi 22 septembre, l’Observatoire des prix, des marges et des revenus (OPMR) rend public son avis sur le Bouclier qualité-prix 2022 adopté en assemblée plénière le 15 décembre dernier. Cette année, le "BQP 2021" a vu sa liste passer de 109 à 153 produits proposés, comme le prévoit le dispositif, à des prix réduits, pour un total de 349 euros.

Peut mieux faire...

Mais si l’OPMR se félicite de cette avancée et salue également "l’effort de montée en gamme" qui a été effectué cette année. Mais celui-ci estime qu’il est possible d’aller encore plus loin en élargissant encore cette liste à 250 produits pour l’année 2022. Un objectif déjà revendiqué par le passé.

Il souhaite également que des nutritionnistes soient associés à la négociation pour s’assurer de la qualité nutritionnelle des produits intégrés dans la liste du BQP. De même, il demande que le panier péï composé de fruits et légumes locaux soit élargi à l’ensemble des enseignes de la grande distribution dans l’île.

Des prix en hausse dans tous les secteurs

L’Observatoire dresse par ailleurs son bilan sur l’évolution des prix à La Réunion sur les 11 derniers mois. De quoi se rendre compte qu’il reste encore du travail à faire s’agissant de la lutte contre la vie chère.

En octobre, le niveau des prix était 2,5% plus élevé par rapport à l’année dernière, à la même époque (+2,6% par rapport au niveau national). En un an, les prix de l’énergie ont augmenté de 14,3%, dont 19,9% pour les produits pétroliers.

Les prix des transports ont augmenté de 12,8%, alors que l’on avait enregistré une forte baisse en 2020. Les prix des produits alimentaires ont, eux, augmenté de 0,3% (dont 0,1% sur les produits hors frais et 3,2% sur les produits frais).

L’Observatoire indique également que les prix des services de communication sont en hausse de 0,7%, et ceux des loyers de 0,9%.

94 contrôles réalisés cette année

Il dresse également le bilan des contrôles du BQP par la DIECCTE pour cette année 2021. Au total, 94 contrôles ont été réalisés dans la quasi-totalité des commerces concernés et pour certains, à plusieurs reprises.

Ces contrôles portent notamment sur la présence de l’affichage de la liste globale des produits à l’entrée des magasins, la présence du balisage des produits concernés au rayon, la disponibilité des produits en rayon, l’affichage des prix, le respect du prix total réglementé et enfin la concordance des prix entre l’affichage extérieur et les rayons.

L’OPMR souligne avoir constaté des situations de rupture de stock plus fréquentes que les années précédentes. Celles-ci s’expliqueraient notamment par les problèmes rencontrés cette année au niveau du fret maritime.

La liste complète des demandes de l’OPMR

L’OPMR demande :

  • d’élargir la liste du BQP 2022 à 250 produits
  • de distinguer quatre sous-paniers, chacun plafonné par un prix maximal, comprenant respectivement les produits alimentaires, les produits d’entretien ménager, les produits d’hygiène corporelle, les produits infantiles ;
  • de renforcer la visibilité des produits locaux en élargissant notamment l'offre du panier péi composé des fruits et légumes de saison à toutes les grandes surfaces incluses dans le dispositif ;
  • de maintenir une sélection de produits permettant de lutter efficacement contre les deux épidémies : la dengue et le COVID ;
  • de solliciter l’avis de nutritionnistes afin d’écarter les produits alimentaires les plus nocifs pour la santé ;
  • d’être associé aux négociations conduites par le préfet avec les acteurs de la grande distribution  ;
  • d’élargir aux magasins de moins de 950 mètres carrés de surface, la participation au dispositif BQP en créant des listes comportant un nombre de produits adapté. L’objectif recherché étant de permettre à l’ensemble de la population, y compris celles des écarts, de trouver des produits du BQP à proximité ;
  • de proroger le dispositif BQP mis en place par la coopérative Bout’Iks pour l’année 2022
  • d’organiser une grande campagne de communication sur le BQP pour améliorer l’information des consommateurs ;
  • de faire bénéficier les produits de la liste BQP d’efforts équivalents de mise en valeur de la part des acteurs de la grande distribution que les produits faisant l’objet de promotion tant en termes de positionnement dans les rayons que d’affichage publicitaire ;
  • que l’annexe de l’accord de modération du 18 décembre 2021 relative aux contrôles de la DETTS soit enfin appliqué et qu’un taux de rupture maximal de 10 à 15 % soit adopté ;
  • de réaliser un bilan intermédiaire du nouveau dispositif afin d’envisager les mesures correctrices à prendre pour améliorer le dispositif sans attendre la fin de l’année ;
  • de doter le pôle C de la DIECCTE des moyens nécessaires pour assurer l’ensemble des contrôles liés à la mise en œuvre du dispositif du BQP.

Enfn, l'OPMR demande la mise en place d’un groupe de travail pour réfléchir à un mécanisme permettant de diminuer les taxations (Octroi de mer et TVA) pratiquées sur chacun des produits du BQP concernés en obligeant les acteurs de la grande distribution à répercuter intégralement la baisse sur le prix de vente final pratiqué en magasin.