Bourbon Bois : l’heure est à la reconstruction

entreprises
Bourbon Bois Expérience usine de la zone industrielle de Saint-Pierre 030521
Construction, agencement, ameublement : le bois est très demandé à La Réunion, or l'approvisionnement en matière première est soumis aux aléas de la crise sanitaire avec un surcoût pour les clients. ©Loïs Mussard

Menacée de disparition il y a tout juste 2 ans, la société réunionnaise se projette de nouveau. En plein crise Covid, Bourbon Bois a changé de main. Désormais les signaux sont "au vert", l’heure est à la reconstruction.

Touchée par une crise sociale et la crise sanitaire, Bourbon Bois a eu peine à croire en l’avenir. En pleine crise Covid, l’entreprise change de main avec un pari : perpétuer le patrimoine de Maurice Tomi, inventeur de la fameuse "case Tomi" dans les années 60.

Une nouvelle usine pour gagner en productivité

Une nouvelle usine doit sortir de terre à Pierrefonds, avec pour objectif de gagner en productivité. Sur plus de 3 000 m2 se répartiront une surface de production de 2 600 m2, un showroom de 300 m2 et des bureaux de 150 m2 pour permettre à Bourbon Bois Expérience d’entrer dans une nouvelle dimension.

A la clé, plus de constructions et donc plus d’employés. Actuellement, l’activité se répartie sur 3 usines différentes. Dans l’usine située dans la zone industrielle de Saint-Pierre, ils sont une douzaine de salariés à réceptionner, affûter et redimensionner du bois, la matière première pour réaliser des habitations individuelles. L’objectif est de réaliser des kits faits "maison". Avec le temps, la technique et les outils ont évolué.  

(Re)voir le reportage de Réunion la 1ère.

Plan de Relance : pour Bourbon Bois, l’heure est à la reconstruction ©Réunion la 1ère

Une nouvelle usine financée par le plan de relance

La nouvelle usine de Bourbon Bois Expérience à Pierrefonds fait partie des projets soutenus par le plan de relance du gouvernement. Une enveloppe de 800 000 euros a été accordée à l’entreprise. Outre la construction de l’usine, elle devrait permettre de doubler les effectifs pour atteindre 35 postes.

" Ce plan de relance pour nous, c’est un moyen de faire beaucoup plus gros que ce qui était prévu. L’usine va nous permettre de multiplier par 4 les capacités de production. On sera plus rapide et on sera tous au même endroit. "

Morgane Osta-Amigo, directrice générale de Bourbon Bois Expérience

 

Le plan de Relance vient ainsi apporter de meilleures perspectives à cette entreprise encore menacée de disparition il y a tout juste 2 ans. Pour Gilbert Manciet, le sous-préfet chargé de la relance, l'entreprise s'inscrivait dans les critères définis pour bénéficier du plan de relance. C'est également le cas pour une trentaine de projets à La Réunion.

Plan de Relance itw Gilbert Manciet, sous-préfet ©Réunion la 1ère