publicité

Campagne sucrière 2018 : bientôt la fin d'une année catastrophique pour les planteurs

La date de clôture de la campagne sucrière au Gol a été fixée au 18 décembre 2018 par TEREOS. Trop tôt selon les planteurs du Sud et de l'Ouest qui réclament une semaine supplémentaire pour couper et vendre leurs cannes à l'usine.

 

© Daniel Fontaine
© Daniel Fontaine
  • Par Annabelle Boyer
  • Publié le , mis à jour le
Décidément, l’année 2018 n’aura pas été celle des planteurs. Après les cyclones qui ont ravagé les champs sur le premier semestre, après un début de campagne très compliqué avec des pannes à répétition à l'usine de Bois-Rouge, après la crise des gilets jaunes qui a fortement perturbé la livraison des cannes durant deux semaines, les agriculteurs n’ont pas été épargnés.

La crise sociale s’étant apaisée après la visite de la ministre des Outre-mer, la profession a finalement pu reprendre la livraison des chargements à l’usine la semaine dernière. Mais à peine l’activité a-t-elle retrouvé une cadence normale que les planteurs du Sud apprennent qu’il ne leur reste plus qu’une semaine pour écouler leur production. TEREOS ayant décidé de fixer la fermeture de la campagne au 18 décembre 2018. « Cette date c'est l'assurance d'avoir au moins 20 000 tonnes de cannes qui vont rester au champ, principalement pour les petits planteurs qui récoltent à la main », explique Patrice Pounoussamy, le président de l’association UPNA (Unis Pour Nos Agriculteurs 974).
 

25% des cannes encore sur pieds

« La situation est grave pour les 300 planteurs du bassin Sud-Ouest qui ont encore à ce jour 25% de leur production sur pied », précise l'UPNA. Des agriculteurs qui ne disposent d’aucuns moyens matériels.

L’UPNA réclament que la coupe se termine au plus tôt le 23 décembre - soit une semaine plus tard - avec l’ouverture des centres de réception le week-end afin que les cannes ne restent pas aux champs.
 
Livraison de cannes à l'usine de Bois-Rouge © Daniel Fontaine
© Daniel Fontaine Livraison de cannes à l'usine de Bois-Rouge
Dans le bassin Nord-Est, la commission mixte d’usine doit se réunir demain mercredi pour décider cette fois de la date de fin de campagne à Bois-Rouge. Il se murmure déjà qu’elle pourrait s’achever encore plus tôt, c’est-à-dire à la fin de la semaine (le 15 décembre).

Une campagne sucrière qui s’annonce déjà comme la pire jamais connue depuis 50 ans à La Réunion.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play