publicité

Campagne sucrière : l'usine de Bois-Rouge de nouveau à l'arrêt.

Les plateformes de réception sont fermées depuis 10 heures ce matin
Des résidus qui encrassent les installations de la centrale ont encore été retrouvés dans l'eau. Les planteurs ont reçu un message pour signifier la nouvelle fermeture des plateformes et l’arrêt de l’usine.

© Précilla Etheve
© Précilla Etheve
  • Par Steve-Henry Peeters
  • Publié le , mis à jour le
La centrale de Bois-Rouge est de nouveau à l'arrêt.

On s’y attendait depuis hier soir. Après la découverte de nouveaux résidus, vers 20h la décision a été prise de refermer la centrale de Bois-Rouge ce matin.

Si les planteurs ont pu transporter leurs cannes sur la plate-forme jusqu’à 10h, après c'était portes closes !

Hier, après une première réouverture, seules, un peu plus de 5000 t de cannes ont pu être traitées précise Jean-Bernard Gonthier.
Le Président de la Chambre d'Agriculture, rappelle que l'on ne compte plus les pannes et les arrêts de la centrale de Bois-Rouge.

La question se pose aujourd'hui de continuer à couper des cannes dans l'Est, voire à envoyer les cannes déjà coupées à la centrale du Gol avant qu'elles ne pourrissent au sol ! 40 000 tonnes de cannes ont déjà été coupées et attendent dans les champs ou à l'usine dans les cachalots, qu'une solution soit trouvée.
Les cachalots devant l'usine © Précilla ETHEVE
© Précilla ETHEVE Les cachalots devant l'usine



Il s'agit, d'une possibilité qui s'offre momentanément, car avec la pluie qui tombe à verse dans le sud, il est difficile aux planteurs du sud de livrer des cannes.

Cela pourrait sauver le début de la production de l'Est.

Mais après ?

Ce matin une rencontre a lieu entre les usiniers et des représentants de la Commission Mixte.


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play