réunion
info locale

Carrières : deux espaces carrières compatibles avec le schéma d’aménagement régional, mais…

travaux publics
Avis favorable carrière de Bois Blanc
©reunion.gouv.fr
Les commissaires enquêteurs disent " oui, mais… " à la modification du schéma d’aménagement régional concernant deux carrières, les Lataniers et Bois Blanc. Reste que le schéma départemental des carrières actuel ne l’est pas pour Bois-Blanc, celui de 2014 ayant été annulé.
Le SAR, le schéma d’aménagement régional, c’est le document de référence qui permet de savoir à quelles activités sont consacrés les différents espaces de la Réunion. La Région a procédé à 5 modifications de ce schéma, dont une qui concerne les carrières.
 

Une nouvelle enquête publique réalisée

Ce genre de modification est soumis à une enquête publique, chacun peut donner son avis. Une enquête qui s’est déroulée du 30 septembre au  6 novembre derniers, et pour laquelle les opposants du collectif Touch Pa Nout Roche, notamment, ont appelé à la mobilisation.
 
Ensuite, les commissaires enquêteurs émettent eux aussi un avis officiellement. C’est ce qu’ils viennent donc de faire et ils se sont notamment exprimés sur les espaces carrières des Lataniers et de Bois Blanc.
 

Avis favorable des commissaires enquêteurs, mais…

Pour les commissaires enquêteurs, les deux espaces carrières de Bois Blancs et des Lataniers sont compatibles avec le schéma d’aménagement régional. Mais en ce qui concerne Bois Blanc, les commissaires enquêteurs précisent bien qu’il n’y a pas, en revanche, de compatibilité avec le schéma des carrières, puisque celui de 2014 dans lequel figure Bois Blanc a été annulé !

Sur le risque juridique, certains estiment qu’il est limité mais normalement le rôle du SAR serait de reprendre dans le schéma des carrières des espaces d’intérêt régional, sauf que ce schéma des carrières a été annulé et qu’un autre est en cours d’élaboration.
 

Reste encore le schéma départemental des carrières

En modifiant à l’avance le SAR, c’est un peu comme si on mettait la charrue avant les bœufs, d’autant que le schéma départemental des carrières relève de la compétence de l’Etat.

A la page 32 du rapport, on peut lire une phrase surprenante qui explique qu’aucun site sur le littoral n’apparait comme gisement possible de roche massive dans le SAR actuellement en cours.

Les commissaires enquêteurs rappellent par ailleurs que le projet d’ouverture de la carrière de Bois Blanc a fait l’objet de 3 enquêtes publiques et que 3 fois la population s’est opposée au projet.

En revanche impossible de savoir ce que pensent les maires de l’île de ce projet de modification du schéma régional d’aménagement : 20 sur 24 n’ont pas répondu !