réunion
info locale

Des centaines d'enfants font leur rentrée au catéchisme à La Réunion

religion
Mercredi Des cendres à l'église de la Délivrance - 20170301
©Michelle Bertil (Réunion 1ère)
A La Réunion, des centaines d'enfants ont fait leur rentrée au catéchisme ce mercredi. A la paroisse de la Délivrance à Saint-Denis, ils sont une quarantaine à être inscrits en première année. Reportage.
"Qui est Jésus ?", "pourquoi n'est-il pas visible ?", "que fait-il pour nous ?" : en arrivant, ce mercredi à leur premier cour de catéchisme, les marmailles se posent de nombreuses questions. Parmi eux, Cameron a même "peur des statues dans l'Eglise". 
 

Des questions

Inscrits en première année à la paroisse de la Délivrance à Saint-Denis, tous font leur rentrée. Un jour important pour eux et pour les catéchistes qui les accueillent. "C'est toujours un beau moment, ils vont nous poser leurs questions et nous en tant que catéchistes, nous allons leur expliquer qu'il y a ici quelqu'un qui les aime et les accueille tous, tels qu'ils sont", explique Brigitte qui enseigne le catéchisme depuis 25 ans.

Ecoutez ci-dessous le reportage de Réunion La1ère :
 

Reportage à l'Eglise de la Délivrance

 

Un repère pour les parents

Gaël a 8 ans, ses parents l'ont inscrit l'an dernier au catéchisme et depuis il y vient chaque mercredi. "ça me plaît car j'apprends des choses sur la vie de Jésus, pourquoi il a souffert, comment le remercier et comment pardonner", explique le petit garçon. Si ici les enfants trouvent des réponses, les parents eux voient aussi le catéchisme comme un repère. 

"Mon fils m'a toujours accompagné à l'Eglise, il s'intéresse à cet amour que j'ai pour Jésus, pour Marie, je sens qu'il veut comprendre, explique Anne-Marie qui emmène son fils à sa rentrée au catéchisme. La vie n'est pas simple, et je veux que mon garçon sache qu'il y a ici quelqu'un qui l'aime, le protège, et sur qui il peut compter". 

Selon les derniers chiffres de l'Evêché de La Réunion, en 2017 il y avait près de 30 100 enfants inscrits au catéchisme à La Réunion.
 
Publicité