Changement de décor pour OPJ Pacifique Sud qui débarque à La Réunion

audiovisuel
OPJ Pacifique Sud
La série OPJ Pacifique Sud change de décor pour cette deuxième saison. L'actrice réunionnaise, Yaëlle Trules, a le rôle principal dans cette série diffusée sur Réunion La 1ère. Elle va retrouver les décors réunionnais pour ce tournage. 
La série de France Télévisions, diffusée sur Réunion La 1ère, est renouvelée pour une saison 2. Le tournage se déroulera à La Réunion en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus.
 

Pour la petite histoire

OPJ Pacifique Sud, c'est l'histoire d'un groupe d'enquêteurs d'une brigade judiciaire basée à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. La Réunionnaise, Yaëlle Trules, a le rôle principal et intéprète Clarissa Hoarau, une correspondante de cette brigade. 

(Re) voir le reportage de Réunion La 1ère : 
 

Du Pacifique sud à l'Océan indien 

Pendant toute la saison 1, les téléspectateurs ont pu admirer les paysages calédoniens. Pour cette saison 2, l'équipe d'OPJ Pacifique Sud a dû changer de décor en raison de la crise sanitaire. Les autorités ont décidé de prolonger la limitation d'accès au territoire, jusqu'à la fin du mois d'octobre.

Ce contexte sanitaire inédit oblige les producteurs à revoir intégralement le scénario. Pour Stéphane Meunier, producteur de Terrence Films, il faut adapter les textes dans un "contexte réunionnais".

Pour Yaëlle Trules, c’est un "challenge", qu’elle est prête à relever. La comédienne avait déjà appris près de 400 pages de textes qui ont dû être jetées, puisque le tournage avait débuté à la mi-mars. A peine un jour de tournage, et la production a dû s’arrêter à cause de la crise.

Le tournage d'OPJ Pacifique Sud débutera d'ici la fin de l'année à La Réunion. Un casting doit être lancé localement. La production recherche une centaine de "rôles parlant" pour cette nouvelle saison dans les eaux réunionnaises. Il s'agit de figurants qui devront réciter du texte. 
 

La Réunion "terre de tournage" 

La Réunion attire de plus en plus de producteurs ces derniers temps : Cut, Terrible Jungle et d'autres encore.

Pour Vincent Payet, vice-président au conseil général en charge de l'audiovisuel et du numérique et président de l'Agence Film Réunion, c'est un investissement sur dix ans qui paye : "Cette filière audiovisuelle est devenue une filière de plein emploi". La Région a investi dix millions d'euros dans la filière. Désormais, c'est près de 50 millions d'euros sur le territoire réunionnais. Pour "1€ d'investi par la collectivité c'est un apport de 5€ sur le territoire". "Grâce à notre investissement, on a su donner confiance aux producteurs nationaux et internationaux et donner confiance à notre filière locale", affirme Vincent Payet.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live