réunion
info locale

CHU de la Réunion : nouvelle mobilisation du personnel soignant

santé
CHU Réunion : nouvelle mobilisation du personnel soignant
Une centaine de soignants ont symboliquement formé une chaîne humaine rouge, en forme de coeur. ©Nadia Lataste Tayama
Les  personnels hospitaliers restent plus que jamais mobilisés ! Ils étaient nombreux en ce jour de Saint-Valentin à témoigner leur amour pour l'hôpital public mais également et surtout à manifester leur colère. Le message des syndicats est le même depuis trois mois: " l'hôpital est en danger ".


 
La date choisie n'a rien d'anodin. Trois mois après le "plan d'urgence" présenté par le gouvernement et qu'ils jugent insuffisantes, les personnels hospitaliers étaient de retour dans la rue, un peu partout en France. A Saint-Denis, cette journée de mobilisation a été marquée par une image forte celle d'une chaîne humaine en forme de coeur réalisée par une centaine de soignants au CHU Nord, à Bellepierre. Sur le devant de l'établissement, des banderoles sont accrochées où sont inscrits des messages forts : " Sans moyens, le coeur de l'hôpital public se brise " ou encore " L'hôpital vous sauve, sauvez l'hôpital ".
 
CHU Réunion : nouvelle mobilisation du personnel soignant
" L'hôpital vous sauve, sauvez l'hôpital ", c'est ce que l'on pouvait lire sur les banderoles érigées par le personnel hospitalier.
Une ode à l'amour pour dénoncer leurs conditions de travail

Contre la rentabilité pour la qualité des soins, les blouses blanches ont également écrit une ode à l'amour à leur hiérarchie qui résonnait davantage comme une lettre de rupture pour alerter sur la dégradation de leurs conditions de travail. " On a chaque année un budget très en deçà des besoins et donc un déficit qui s'accentue et une pression qui s'accentue au niveau des postes. Et là, je crois qu'on est arruvé à l'os " déclare Marie Lagrange, porte-parole du collectif inter hôpitaux. 
" On est en nombre insuffisant. Dans les astreintes, on est que deux, dont une personne qui va bientôt partir à la retraite. On es tous les deux fatigués. Et parfois, on enchaîne jusqu'à 5 semaines d'astreinte, sans aucun repos. Puis, on est démunis niveau personnel " déplore Karine Ausset, médecin anesthésiste au service des grands brûlés, au CHU Nord. 

Démission de 30 médecins du CHU Réunion

Autre moment fort de cette protestation, 12 chefs de service sur 100 ont démissionné aujourd'hui, de leurs postes administratifs au CHU Nord. Au total, 30 médecins sur 450 que comptent le CHU Réunion ont démissionné. Des démissions qui seront selon la direction, sans conséquence mais qui reconnaît le manque de personnel spécialisé dans certains services. 
" Il y a quelques spécialités en tension. Ces spécialités sont en tension nationalement. On n'a pas de difficulté de recrutement paramédical à la Réunion et on s'en félicite. Et au niveau de la situation financière, on est sur un déficit 2018 de - 12 millions d'euros alors qu'il était de - 36 millions d'euros, il y a 3 ans. On attend d'avoir la consolidation des résultats de 2019 " précise Lionel Calenge, directeur général du CHU de La Réunion. 

Le reportage de Nadia Lataste Tayama et Alix Catherine :
 
©reunion



 
Publicité