Cilaos : la culture de l'ail peï gagne du terrain à Palmiste Rouge

agriculture cilaos
Ail de Cilaos
©Daniel Benard
A La Réunion, l'ail est un condiment indispensable pour les marmites créoles. La majorité de l'ail peï vient de la Petite-Île, mais celui de Cilaos pourrait bien le concurrencer. Rencontre avec un producteur à Palmiste Rouge, dans le cirque.

Dans les caris ou rougails, ses petites gousses relèvent le goût d'un grand nombre de recettes culinaires réunionnaises. La grande majorité de l'ail peï est cultivé à la Petite-Île. Pourtant, Joël Hoarau, un irréductible producteur d'ail à Cilaos, voudrait faire de ce bulbe, une véritable pépite du cirque.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

©reunion

 

L'or blanc de Cilaos ?

L'ail péi fait penser à la commune de la Petite-Île. C'est d'ailleurs là-bas que se déroule chaque année la fête de l’ail. Mais la pourriture blanche, une maladie causées par des champignons ravagent les terres, et les productions d'ail s'amenuisent.

Ail de Cilaos
©Daniel Benard

 

Joël Hoarau, est viticulteur, mais aussi un producteur d'ail dans le cirque de Cilaos. Chaque année, sur son terrain d'un hectare, il produit trois à quatre tonnes de son or blanc.

L'ail la toujours existé à Cilaos, mais en petite quantité, en consommation personnelle. Mais là, de génération en génération, la amélioré et i produit quand-même pas mal d'ail à Cilaos, au moins 40 tonnes par an.

Joël Hoarau, producteur d'ail à Cilaos

 

Pour lui, son ail "vacoa" est le meilleur et le cirque est devenu la nouvelle capitale de l'ail à La Réunion.
 

Regardez son interview sur Réunion La 1ère :

Cilaos : La nouvelle terre de l'ail péi

 

L'ail présente aussi de nombreuses vertues. Il est antibactérien, aide à lutter contre les virus, favorise la digestion. Il serait un aliment de lutte contre cancer et très bon pour le système cardio-vasculaire.