Cinq nouveaux cas de coronavirus confirmés à La Réunion, soit 407 cas au total

coronavirus
Un dépistage du coronavirus effectué lors d'un drive-test à La Réunion.
Un dépistage du coronavirus effectué lors d'un drive-test à La Réunion. ©Imaz Press
La préfecture et l’ARS annoncent cinq nouveaux cas de coronavirus confirmés, ce samedi 18 avril, à La Réunion. L’île compte désormais 407 cas de Covid-19.
Dans un communiqué, la préfecture de La Réunion et l’Agence Régionale de Santé annoncent cinq nouveaux cas de coronavirus confirmés ce samedi 18 avril. La Réunion compte désormais 407 cas depuis l’apparition du virus dans l’île le 11 mars dernier. La barre des 400 cas a été franchie hier.
 


71% de cas importés 

Selon la préfecture de La Réunion, 399 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS et Santé publique France.

Les cas importés représentent toujours 71% des cas.
- Cas importés (personnes qui ont contracté la maladie en dehors du territoire) : 283
- Cas autochtones secondaires (personnes ayant un lien direct avec des cas importés) : 64
- Cas autochtones (personnes ayant un lien indirect ou n’ayant aucun lien avec un cas importé) : 52
 


Deux personnes en réanimation

Parmi ces cas, 238 patients sont considérés comme guéris par les infectiologues du CHU de Bellepierre. Actuellement, 13 personnes atteintes de Covid-19 sont hospitalisées à La Réunion et deux sont en service de réanimation. Tranches d’âge des cas investigués :

- 0 à 14 ans : 7,2% (26 cas)
- 15 à 44 ans : 42.30 %
- 45 à 64 ans : 38,90 %
- 65 à 74 ans : 7.70 %
- 75 ans et plus : 3.90 %
 


3 100 personnes "contact"

Huit cas sont toujours en cours d’investigation. Tous les cas confirmés font l’objet de l’identification de toutes les personnes ayant été en contact avec ces malades (entourage familial, professionnel, passagers proches dans les avions…).

A ce jour, plus de 3 100 personnes ont été identifiées dans le cadre du contact-tracing organisé par l’ARS. Toutes ces personnes ont été contactées par l’ARS afin de leur demander un confinement strict, de s’assurer de leur état de santé, de les orienter sans délai vers le SAMU-15 en cas d’apparition de signes et de leur livrer des masques afin de s’assurer d’une protection envers leur entourage proche. Ces personnes font actuellement l’objet d’un suivi actif à 3 niveaux :

- Il est demandé à ces contacts de rappeler tous les jours un numéro vert dédié dans le cadre de leur auto-surveillance prescrite par l’ARS
- Les contacts qui ne rappellent pas régulièrement le numéro vert sont rappelés (dans le cadre d’une collaboration avec le CIC du CHU) à mi-parcours de leur quatorzaine pour s’assurer du maintien de leur isolement et de leur état de santé
- L’opérateur chargé du numéro vert rappelle tous les contacts en fin de quatorzaine pour leur signifier la fin de leur quatorzaine et s’assurer là encore de leur état de santé. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live