Comment savoir si vous faites partie des victimes du piratage de Facebook ?

internet
Facebook
©DR

Plus de 500 millions d’utilisateurs de Facebook, dont 20 millions de Français, ont été piratés. Leurs nom, prénom, numéro, mail, et même statut matrimonial sont rendus publiques depuis le 3 avril dernier. Vous pouvez savoir si vous êtes concernés.

A La Réunion, 500 000 personnes ont un compte Facebook. La moitié d’entre elle serait concernée par ce piratage qui date de 2019, mais dont les conséquences sont plus importantes depuis le 3 avril dernier, date à laquelle les données fuitées ont été rendues publiques.

Comment savoir si vous aussi vous faites partie des 533 millions d’utilisateurs de Facebook qui ont été piratés ? Il existe un moyen de vous renseigner.

Comment savoir si vous êtes concernés ?

Pour cela, vous pouvez utiliser le site haveibeenpwned.com qui récupère des bases de données piratées provenant de nombreux sites. Vous y entrez votre numéro de téléphone au format international, en remplaçant le "0" du début par "+33" pour la France.

Si vous faites partie des victimes, le site affichera alors que votre numéro a été compromis dans une fuite de données. Le site affichera les failles et piratages dans lesquels il repère votre numéro de téléphone.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Les données personnelles de 533 millions de comptes Facebook ont été rendues publiques sur un forum de piratage

 

Des données publiques depuis le 3 avril

Les données de 20 millions de Français ont ainsi été rendues publiques : nom, prénom, numéro de téléphone, adresse mail, employeur ou encore statut matrimonial. D'abord cantonnées au dark web et à des messageries privées, ces données sont désormais rendues publiques depuis le 3 avril dernier. 

Important risque d’arnaque

Elles peuvent donc être utilisées à des fins de démarchage téléphonique, mais aussi des tentatives d’escroquerie en ligne. Soyez vigilant car le risque d’arnaque est important.

Il s’agit de la plus grave fuite de données de cette multinationale. Une faille de sécurité sur les serveurs de Facebook est à l'origine de ce vol de données qui circulent désormais librement et gratuitement. Sécuriser votre compte Facebook reste le meilleur moyen de réduire le risque de fuites.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live