Une conductrice réunionnaise flashée à Lyon, sans avoir quitté l'île

sécurité
Autoroute Lyon Grenoble
©Francetvinfo
Une conductrice de la région Ouest vient de recevoir coup sur coup, deux PV, pour des excès de vitesse commis fin décembre 2017 entre Grenoble et Lyon, alors qu'elle n'a jamais quitté La Réunion.
Les boîtes aux lettres renferment de moins en moins souvent des bonnes nouvelles, les factures et les publicités ont pris la place des cartes postales depuis l'avènement du numérique. En plus, des lettres pas forcément agréables arrivent par la poste les contraventions. Quel ne fut pas l'étonnement, de cette jeune femme de découvrir qu'à deux reprises, elle avait été flashée à 137 et 141 kilomètres à l'heure sur l'autoroute allant de Lyon vers Grenoble et vice-versa. 

Deux excès de vitesse la nuit de Noël

Le soir du réveillon, de la capitale de Grenoble vers la capitale des Gônes, un peu avant minuit et le jour de Noël, soit une heure plus tard, en sens inverse. Le souci, au-delà des deux points perdus et des deux amendes, c'est que cette conductrice réunionnaise n'a jamais quitté son île natale. Difficile de traverser les océans avec sa voiture dans la soute à bagages de l'avion, sans prendre un billet pour s'envoler. Une histoire qui prête à sourire, mais qui arrive de plus en plus souvent. 

Contester les PV

Au-delà du stress, ce genre de mésaventure oblige la personne à se rendre dans la gendarmerie, où le commissariat, le plus proche de son domicile afin de signaler l'incident. Cette démarche, rarement couronnée de succès, va simplement vous apprendre que vous devez contester le PV par courrier, en joignant à celui-ci, la photocopie de votre carte grise et éventuellement, une photocopie d'un justificatif d'adresse. Normalement, cette action devrait être suffisante, si la chaîne de transmission ne se grippe pas.

Les amendes
Excès de vitesse
©D.R
PV excès de vitesse 2
©D.R