Confinement à La Réunion : pas plus de 5 km le dimanche

coronavirus
confinement coronavirus covid plage pique-nique filaos saint-gilles
©RB/Imaz Press Réunion
De 10 km du lundi au samedi, la limite des déplacements passe à 5 km le dimanche. Les Réunionnais devront donc présenter une attestation s’ils souhaitent sortir du périmètre du confinement. Faute de quoi, ils encourent une amende de 135 euros.

Le confinement se fait un peu plus strict le dimanche à La Réunion. Les déplacements entre 5h et 18h ne sont plus limités à 10 km, mais bien à 5km. Sont cependant autorisés : les déplacements à destination ou en provenance d’un lieu de culte ainsi qui que liés à la nécessité de procéder aux achats qui ne peuvent être effectués à l’intérieur du périmètre de confinement.

Le confinement de 5h à 18h, suivi d’un couvre-feu strict de 18h à 5h, est entré en vigueur hier, samedi 31 juillet. Il a été instauré par le préfet de La Réunion après la forte dégradation de la situation sanitaire dans l’île.

Attestation de déplacement hors du périmètre de confinement

Pour toutes autres raisons, il faudra fournir une attestation justifiant que le déplacement est lié à une des exceptions suivantes :

Motifs familiaux :

  • Garde de ses enfants, aide aux personnes vulnérables et motif familial impérieux ;
  • Motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d'enfants;

Motifs professionnels :

  • Trajet domicile - travail ou avec le lieu d'enseignement et de formation;
  • Recherche d’un emploi ;
  • Participation à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative;
  • Activités de livraison de nourriture à domicile jusqu’à 22h ;
  • Présentation à un examen ou un concours ;
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle

Motifs de santé :

  • Vaccination
  • Rendez-vous avec des professionnels de santé ;
  • Consultations, examens, actes de prévention (dont vaccination) et soins ne pouvant être assurés à distance ou pour l’achat de produits de santé;

Vie quotidienne :

  • Emmener et aller chercher les enfants aux activités périscolaires et centres de loisirs;
  • Rendez-vous dans un service public pour un acte ou une démarche qui ne peuvent être réalisés à distance ;
  • Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant;
  • Convocation judiciaire ou administrative;
  • Rendez-vous chez un professionnel du droit, pour un acte ou une démarche qui ne peuvent être réalisés à distance ;
  • Transferts ou transits vers les aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance;
  • Déménagement résultant d'un changement de domicile ;
  • Déplacements indispensables à l'acquisition ou à la location d’une résidence principale, insusceptibles d'être différés ;
  • Activités religieuses et cultuelles ;
  • Trajets entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité sportive réservés uniquement aux sportifs de haut niveau, aux personnes en formation universitaire ou professionnelle aux métiers du sport, aux personnes disposant d'une prescription médicale d'activité physique adaptée, aux personnes en situation de handicap et de leur accompagnant et aux personnes assurant l'encadrement de ces publics ;
  • Elèves se rendant dans les établissements d'enseignement artistique spécialisés à l'exception de la danse et de l'art lyrique

Sanctions encourues

Le non-respect du périmètre de confinement, sans motif autorisé, est puni d’une amende de 135 euros, prévue pour les contraventions de la quatrième classe. En cas de récidive dans un délai de 15 jours, l’amende sera de 1 500 euros, soit celle prévue pour les contraventions de cinquième classe.

Enfin en cas de violation a plus de 3 reprises dans un délai de 30 jours, les faits seront punis de 6 mois d’emprisonnement et de 3 750 euros d’’amende, ainsi que de la peine complémentaire de travail d’intérêt général.