réunion
info locale

Contrôles routiers : la conductrice n’avait jamais passé le permis de conduire

sécurité
Motards de la gendarmerie
©Réunion 1ère
Ce week-end, les gendarmes ont démasqué deux usagers de la routes qui circulaient sans permis de conduire. Le premier à Sainte-Marie, le second, à Saint-Benoît, avaient oublié de marquer un stop. Les consommateurs d'alcool et de zamal étaient, également, ciblés par ces contrôles.
Samedi matin, lors d’un banal contrôle de la circulation à Sainte-Marie, les motards de la brigade motorisée de Saint-Benoît interceptent une automobiliste qui a oublié de marquer un stop. L’infraction étant génératrice d’accident, les militaires doivent rédiger une amende. 

C’est à ce moment-là qu’ils découvrent que la conductrice circule sans permis de conduire. Elle s’est inscrite dans une auto-école en 1994 et n’a jamais passé l’examen. Le véhicule a été placé en fourrière et la pirate de l’asphalte devra s’expliquer devant le tribunal de Saint-Denis, dans les prochaines semaines. 
 

Des ecstasy dans la voiture 


Toujours dans l’Est, à Saint-Benoît, samedi, en fin de matinée, les motards prennent en chasse un automobiliste qui n’a pas marqué le stop du chemin Furcy. Le conducteur va alors prendre tous les risques pour leur fausser compagnie. 

Il n’hésite pas à s’engager dans un chemin en sens interdit avant d’abandonner son véhicule et de prendre la poudre d’escampette à pied. À l’intérieur de la voiture, les militaires trouvent 6 cachets d’ecstasy. Le fuyard a été identifié. 
 

Le bilan du week-end :

 
  • Samedi de 20 h à 22 h à Saint-Leu, les gendarmes de la brigade locale, aidés de la brigade motorisée de Saint-Louis ont intercepté 5 conducteurs qui avaient abusé de la dive bouteille, mais également 4 consommateurs de zamal. 
  • Le même soir de 19 h à 23 h à Sainte-Marie, 5 contrôles d’alcoolémie se sont avéré positifs.
  • Dimanche, de 15 h à 19 h, les motards de la Rivière-Saint-Louis ont mené plusieurs actions dans le Sud du département. Bilan : 5 conduites après avoir fait usage de produits stupéfiants ont été constatées. Un automobiliste a été contrôlé avec un taux de 0.43 mg/l d'alcool cumulé avec un défaut de permis de conduire. 7 non-ports de la ceinture, 1 défaut d'assurance et une conduite malgré l'invalidation du permis ont en outre été relevés.
Publicité