Coronavirus : 7 décès et 1 262 nouveaux cas en une semaine à La Réunion

coronavirus
Coronavirus covid test dépistage
©RB / Imaz Press Réunion
La préfecture de La Réunion et l'Agence Régionale de Santé annoncent, ce mardi 06 juillet, 7 nouveaux décès de patients originaires de La Réunion et confirment, par ailleurs, 1 262 nouveaux cas de coronavirus dans l'île du 26 juin au 02 juillet. La circulation du virus s'accélère dans l'île.

La Préfecture et l'Agence Régionale de Santé annoncent, ce mardi 06 juillet, le décès de 7 patients originaires de La Réunion entre le 26 juin et le 02 juillet. Il s'agit de personnes âgées entre 45 et plus de 75 ans.

Six personnes présentaient des comorbidités constituant des facteurs à risque de forme grave de la maladie. Aucune des personnes décédées n'était vaccinée, précisent les autorités. Au total, La Réunion déplore 244 décès liés au Covid-19.

Un taux d'incidence à 147,8 cas / 100 000 habitants

Les autorités annoncent également 1 262 nouveaux cas de coronavirus enregistrés sur cette même période du 26 juin au 02 juillet. Le taux d’incidence hebdomadaire augmente à 147,8/100 000 habitants (contre 126,6 la semaine précédente) et le nombre de dépistage est en hausse à plus de 32 000. Le taux de positivité est en légère hausse à 3,9%, en dessous du seuil de vigilance (4,2% la semaine dernière).

Les chiffres de la semaine précédente montrent une augmentation du nombre de cas avec un taux d’incidence hebdomadaire se rapprochant de 150/100 000, un taux de positivité en légère augmentation, des hospitalisations et des admissions en réanimation en hausse. Des chaines de transmission locale liée au variant Delta ont été identifiées dans les hauts de l’Ouest.

83,9 % de variants

Sur les 1 061 nouveaux cas annoncés :

  • 1 255 cas sont classés autochtones
  • 7 cas sont classés importés
  • aucun cas n'est classé importé au titre des Evasan

Du 26 juin au 02 juillet, 1 204 tests positifs ont été criblés pour identifier une souche de variante. Sur ces 1 204 tests, on comptabilise 1 010 cas positifs présentant une des mutations spécifiques sous surveillance, soit une proportion de 83,9%, en légère augmentation par rapport à la semaine précédente (83,5%). Le virus circule à un rythme soutenu et la part des variantes reste très importante à La Réunion, majoritairement le variant Beta, dit sud-africain.

Depuis la semaine dernière, la circulation du variant Delta a été confirmée à La Réunion principalement dans les hauts de l’Ouest. Au 6 juillet :

  • 12 cas de variant Delta sont confirmés par séquençage.
  • 10 cas criblés variant Delta sont en attente de confirmation par séquençage.

Dans son dernier point épidémiologique, Santé Publique France indiquait, au 1er juillet, 28 cas de variant Delta comprenant :

  • 12 cas confirmés
  • 16 cas présumés vivant dans le foyer d’un cas confirmé et dont le prélèvement n’a pas encore été criblé ou séquencé.

La différence de cas variant s’explique par le fait que les autorités communiquent sur les cas confirmés alors que Santé publique France comptabilise à la fois les cas confirmés et les cas probables.

Compte tenu des 29 597 guérisons et des 244 décès depuis le début de la crise sanitaire, 2 004 cas sont encore actifs à ce jour. 31 845 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 94,3% sont des cas autochtones.

37 patients en réanimation

A La Réunion, au 06 juillet, 37 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs au Covid-19, sur les 117 lits de réanimation comptabilisés sur le territoire réunionnais. La semaine dernière, 30 lits de réanimation étaient occupés. Par ailleurs, 83 patients covid sont hospitalisés en service de médecine covid, contre 71 la semaine précédente.

Les admissions en réanimation pour Covid-19 sont en augmentation sur les derniers jours. 7% des patients hospitalisés ont moins de 45 ans et 46% ont moins de 60 ans.

47 clusters actifs

Au 06 juillet, 37 clusters sont actifs, contre 48 la semaine dernière. Au total, 310 clusters sont clôturés. Parmi les clusters actifs, il y a : 

  • 10 à criticité élevée : à Saint-Paul (3), Saint-Pierre (3), Le Port (1), Saint-André (1), Saint-Leu (1) et Plaine-des-Palmistes (1)
  • 17 à criticité modérée : à Saint-Pierre (2), Saint-Paul (1), Plaine-des-Palmistes (2), Sainte-Suzanne (1), Saint-Denis (5) et Le Port (6)

Une augmentation du nombre de clusters a été observée la semaine dernière. Ces clusters concernent principalement des rassemblements dans le milieu professionnel et lors des rencontres amicales ou familiales.

Les indicateurs 

Concernant les autres indicateurs, il est à noter  :

  • Un nombre de dépistage en nette augmentation : +14% avec 32 099 tests réalisés (contre 28 150 la semaine précédente).
  • Une stabilisation du taux d’incidence chez les 65 ans et plus (94.8/100 000).
  • Une augmentation du taux d’incidence dans presque toutes les classes d’âge :
    • chez les 25-34 ans : + 40,4 % (213,1/100 000),
    • chez les 0-14 ans : + 24 ,1 % (104/100 000),
    • chez les 45-64 ans : + 18,4% (142,3/100 000,
    • chez les plus de 75 ans : + 10,1 % (76/100 000),
    • chez les 35-44 ans : +9,6 % (170,7/100 000),
    • chez les 15-24 ans : + 5,4% (195,8/100 000).

22,17 % de vaccinés

Au 04 juillet, 430 516 injections ont été effectuées à La Réunion. 240 676 Réunionnais ont reçu une première injection du vaccin Pfizer contre le Covid ; et 189 840 personnes ont bénéficié de la seconde injection Pfizer ou de l'unique injection Janssen.

Les vaccins Pfizer et Janssen disponibles à La Réunion sont efficaces contre le nouveau variant Delta et permettent de réduire le risque de formes graves. Le potentiel de contagiosité du variant Delta est tel que l’immunité collective ne pourra être acquise que si 70 à 80 % de la population est vacciné : 2 doses pour le vaccin Pfizer (ou 3 pour les personnes concernées) et une seule dose pour le vaccin Janssen.

Renforcement des mesures pour les voyageurs 

Des tests salivaires proposés aux voyageurs à l’arrivée à La Réunion. L’ARS, via le contrôle sanitaire aux frontières, et avec le soutien des laboratoires de biologie, procède à des contrôles aléatoires auprès des passagers à destination de La Réunion, avec des tests salivaires. Sont concernés les passagers non vaccinés dès leur arrivée à l’aéroport.

Après une information préalablement donnée avant le vol et dans l’avion, les passagers sont orientés vers une zone dédiée où le test est effectué par une équipe d’un laboratoire.

Les résultats sont connus en moins de 30 minutes, analysés par RT-PCR.

  • Si le résultat est négatif : la personne quitte la zone et se rend en salle de livraison des bagages,
  • Si le résultat est positif : la personne récupère ses bagages et doit rentrer chez elle ou à son lieu de résidence tout en respectant les directives strictes qui lui sont transmises. La personne fait l’objet du contact-tracing sans délai par l’Assurance maladie et l’ARS, et d’un suivi pour la mise en oeuvre des conditions appropriées d’isolement.

Depuis le lundi 28 juin, les passagers de six vols ont été contrôlés de façon aléatoire. A ce jour, sur 409 prélèvements effectués, tous se sont révélés négatifs. Ce dispositif de contrôle aléatoire sera réévalué mi-juillet.

Afin d’organiser un suivi et les rappels des mesures de prévention à appliquer dans l’île, les voyageurs à destination de La Réunion doivent compléter un formulaire d’aide au contact tracing. Le formulaire (en ligne ou en version papier) complété uniquement dans le sens métropole ou Mayotte vers La Réunion, doit obligatoirement être présenté à l’embarquement.