Coronavirus : début des dépistages systématiques des voyageurs après leur quatorzaine

coronavirus
Test de dépistage du coronavirus.
Des tests de dépistage du coronavirus. ©Imaz Press
Mardi 14 avril, 141 voyageurs arrivés à La Réunion il y a deux semaines, seront dépistés au Covid-19. Selon les recommandations du Conseil scientifique, ce dépistage sera désormais systématique à La Réunion, annonce la préfecture.
Un dispositif de dépistage systématique du coronavirus pour toutes les personnes terminant leur quatorzaine, est mis en place à La Réunion. Mardi 14 avril, 141 voyageurs seront dépistés à l’issue de leur quatorzaine, annonce la préfecture de La Réunion.

Avec l’Agence Régionale de Santé, la préfecture va suivre l’avis du Conseil scientifique Covid-19 sur la gestion de l’épidémie dans les Outre-mer et à la décision de la Ministre des Outre-Mer, Annick Girardin.

Ce lundi 13 avril, La Réunion compte 389 cas confirmés de coronavirus. Hier, un nouveau cas a été recensé. Le nombre de nouveau cas diminue dans l’île depuis plusieurs jours.
 

Les recommandations du Conseil scientifique

Dans son rapport du 8 avril, le conseil scientifique recommandait "de pratiquer un test de dépistage (PCR) du Covid-19 à tous les voyageurs présentant des symptômes évocateurs. Un test systématique en fin de quatorzaine préventive chez le voyageur asymptomatique est également conseillé tant que la proportion des cas d’infections importées est significative par rapport aux cas autochtones, ce qui est encore le cas en ce début du mois d’avril".
 

Repérer les asymptomatiques

A La Réunion, le placement en quatorzaine des voyageurs est obligatoire et réalisé dans des centres dédiés depuis le 24 mars. En revanche, aucun dépistage n’était encore obligatoire à l’issue de cette quatorzaine.

Désormais, la préfecture rappelle que "La Réunion étant encore en stade 2 de gestion de l’épidémie, l’objectif est ainsi de détecter, parmi une population à risque (les personnes revenant de zones d’exposition à risque comme la métropole), les patients asymptomatiques qui pourraient propager le virus dans la population, sans même s’en rendre compte. Ces personnes seront ainsi prises en compte comme l’ensemble des autres patients atteints par le Covid-19 et devront se soumettre à un isolement strict".
 

Le calendrier de dépistage

Pour les personnes placées en quatorzaine en centre dédié, le dépistage systématique sera organisé par l’ARS avec des équipes mobiles de prélèvement. Cette campagne de dépistage sera réalisée le 12ème ou le 13ème jour de la quatorzaine. 

Personnes sortant le mardi 14 avril : dépistage de 141 personnes sur 3 sites
Personnes sortant le jeudi 16 avril : dépistage de 20 personnes sur 1 site
Personnes sortant le samedi 18 avril : dépistage de 136 personnes sur 1 site
Personnes sortant le mardi 21 avril : dépistage de 40 personnes sur 1 site
Personnes sortant le jeudi 23 avril : dépistage de 50 personnes sur 1 site
Personnes sortant le dimanche 26 avril : dépistage de 62 personnes sur 1 site
 

Si positif au Covid-19

"Si une personne est contaminée, elle sera transportée en ambulance vers le CHU Nord. Au CHU, la personne aura un entretien avec un infectiologue référent qui définira, avec elle, la prise en charge de sa maladie (à l’hôpital, en ambulatoire ou, lorsqu’ils seront ouverts à La Réunion, en centre d’hébergement pour patient Covid)", explique la préfecture.

Les personnes contaminées par le Covid-19 asymptomatiques devront s’isoler strictement pendant quatorze jours supplémentaires, compte tenu de l'impossibilité de savoir quand aura débuté la période de contagiosité.
 

Un dépistage pour les arrivées avant le 30 mars

Par ailleurs, la préfecture recommande aux personnes revenues à La Réunion avant la mise en place des centres de quatorzaine obligatoires (avant le 30 mars) ou qui ont bénéficié d’une exception (par exemple, les personnes lourdement médicalisées), de se faire connaître auprès de leur médecin traitant afin de se voir prescrire un dépistage.
 

Comment se passent les tests ?

Le test dépistage réalisé est un prélèvement naso-pharyngé (gorge, nez, nasopharynx) qui se fait à l'aide d'un écouvillon inséré assez loin dans le nez. Il est obligatoirement effectué par un médecin ou une infirmière.
 

Peut-on refuser le dépistage ?

"Le dépistage étant un acte médical, il ne peut être réalisé qu’avec le consentement de la personne, rappelle la préfecture. En cas de refus de la personne de se faire dépister, celle-ci sera maintenue en centre de quatorzaine pour une durée complémentaire de 7 jours afin de s’assurer de sa non-contagion".