réunion
info locale

Coronavirus-Diamond Princess : 3 700 passagers confinés sur le paquebot, dont 2 Mauriciens

coronavirus
Diamond Princess février 2020
©Indian Ocean Network News
Cent trente-cinq passagers du Diamond Princess, sur le 3 700 personnes que le paquebot transporte, ont été testés positifs au coronavirus. Les deux Mauriciens, qui travaillent sur ce bateau, vont bien. Pour l'instant le navire reste confiné au large du Japon.
L'épidémie de coronavirus ne sévit pas uniquement à Wuhan. Les passagers du Diamond Princess qui sont confinés sur le paquebot au large de Tokyo depuis le 3 février 2020 peuvent en témoigner. 
Fin janvier 2020, 2 600 croisiéristes profitent du bateau de luxe pour visiter les îles du Pacifique, parmi eux des passagers Chinois. 

Alors que le navire approche du Japon, plusieurs passagers Chinois présentent des troubles respiratoires, de quintes de toux et des maux de tête. Le médecin se fait livrer de toute urgence des tests pour détecter une éventuelle infection liée au coronavirus. Selon les derniers résultats, au moins 135 tests se sont révélés positifs. 
 

Deux Mauriciens travaillent sur le Diamond Princess


Le navire qui compte 3 700 personnes à son bord (2 600 passagers et 1 100 salariés) n'a pas le droit d'accoster à Tokyo. Il est en quarantaine. Les services sanitaires japonais acheminent les vivres, les médicaments et emportent les déchets en prenant toutes les précautions nécessaires.
 
Deux Mauriciens travaillent sur le Diamond Princess. Les autorités de l'île sœur viennent d'avoir des nouvelles écrit Indian Ocean Network News. Les deux employés vont bien. Ils attendent que la situation évolue enfin favorablement pour quitter le paquebot. 
 
Publicité